Mélenchon dit non au "projet commun" du PS

  • A
  • A
Mélenchon dit non au "projet commun" du PS
Partagez sur :

Le fondateur du Parti de gauche refuse le projet commun proposé par le Parti socialiste en vue des régionales de 2010.

Fin de non recevoir. Jean-Luc Mélenchon, le fondateur du Parti de gauche, rejette la proposition de Martine Aubry. Le premier secrétaire du PS appelait la gauche au rassemblement en vue des régionales de 2010.

L'ancien dirigeant socialiste estime, dans une interview à paraître dans le Journal du dimanche, que Martine Aubry joue un "double jeu" pour étouffer les autres partis de gauche sans s'opposer frontalement à Nicolas Sarkozy ni proposer une véritable alternative.

"La droite va continuer à gagner tant que les socialistes n'auront pas rompu avec elle : physiquement, en Europe, et programmatiquement en France", estime-t-il. "En attendant, je n'ai pas d'autre solution que de continuer à forger le Front de gauche. Une entente qui s'élargit, qui seule permettra de renverser le rapport de force, en passant devant le PS", a-t-il ajouté. Le PG a recueilli 6,05% des voix aux élections européennes du 7 juin dernier.

"Nous travaillons aux listes des régionales avec le PC, le NPA et les alternatifs. Nous n'avons pas d'autre choix pour échapper à l'étouffement de la gauche que tente Martine Aubry." Cette dernière a écrit aux responsables d'autres partis de gauche, à l'exception notable du NPA, pour leur proposer de réfléchir ensemble à un projet commun avant l'échéance de 2010.

> La lettre d'Aubry aux autres partis de gauche