Meeting de Valls à Evry : le Premier ministre veut contrer Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le Premier ministre a inauguré mercredi une série de rencontres directes avec les Français, dans son fief d'Evry, dans l'Essonne. Objectif : reprendre à Emmanuel Macron, la place de réformiste à gauche. 

Opération reconquête. Manuel Valls a inauguré jeudi une première série de rencontres citoyennes avec les Français. Cette réunion publique s'est déroulée dans son fief d’Evry devant 450 militants.

Contrer Emmanuel Macron. L'objectif du Premier ministre est clair : faire entendre sa voix alors qu'Emmanuel Macron progresse dans les sondages et montrer qu'il incarne toujours une solution pour faire gagner la gauche. Il n'a d'ailleurs pas hésité à écorcher, à mots couverts, son ambitieux ministre et son mouvement "En Marche !". "J'ai vu que certains veulent se lancer dans du porte-à-porte mais nous, cela fait longtemps qu'on en fait, ici, à Evry, pour reconquérir les uns et les autres", a-t-il voulu rappeler à une assistance déjà acquise.

"Valls est coincé". Le public a, en effet, été trié sur le volet par la Fédération socialiste de l'Essonne. Mais si tous les militants socialistes présents étaient des soutiens affichés de Manuel Valls, cela n'empêche pas certains d'entre eux de pointer du doigt la position délicate du Premier ministre. "Valls est coincé, Macron lui a piqué le rôle de modernité qu'il aurait pu incarner au sein du PS", explique un des militants présents hier à Evry. "Macron est le jeune qui loup qui arrive mais il va vite lasser, comme les autres", espère un autre soutien du Premier Ministre.

"Il reste de 12 mois pour élargir l'horizon", a conclu, optimiste, Manuel Valls. A l’extérieur de la salle, des centaines de policiers et gendarmes étaient, eux, déployés pour repousser une poignée d'opposants à la loi Travail.