Martine Aubry veut s'imposer en première ligne

  • A
  • A
Martine Aubry veut s'imposer en première ligne
Partagez sur :

Sur la scène politique française et dans la vie interne du PS, la première secrétaire socialiste veut être plus visible.

Martine Aubry a réussi à imprimer sa marque surl’université d'été du Parti socialiste à La Rochelle le week-end dernier et ne compte pas s’en arrêter là. La première secrétaire semble décidée à être plus présente à l’intérieur du PS et plus visible sur la scène politique. Même si elle se défend d’avoir changé.

"J’ai bien entendu ces discours : ‘elle n’est pas bien à Solférino, elle aime mieux sa ville de Lille’. Moi je travaille de manière globale pour changer ce pays. Pour ça, il faut rester bien près du terrain, il faut discuter, il faut réfléchir et pas seulement en faisant des déclarations tous les jours. Donc, je ne changerai pas d’un iota ma façon d’être", a déclaré dernièrement Martine Aubry.

Reste qu’il y a des signes qui ne trompent pas. L’agenda de Martine Aubry semble ainsi confirmer cette nouvelle stratégie. A Bondy en Seine-Saint-Denis, mercredi, pour parler éducation, elle a demandé à être reçue par Nicolas Sarkozy sur le dossier de la taxe carbone. A partir du 21 septembre, la première secrétaire va débuter un Tour de France du projet socialiste. Elle a également prévu de rencontrer la communiste Marie-George Buffet. De quoi s’imposer comme chef de file de l’opposition face à une Ségolène Royal qui multiplie les déclarations.

Dans le même temps, Martine Aubry devrait multiplier, sans micros ni caméras, les déplacements dans les fédérations socialistes. Et s’activer à la mise en place des primaires pour tenter de contrecarrer l’emprise des ténors du parti. Quant au directeur de cabinet de la première secrétaire, si jusqu’alors il faisait des allers-retours entre Paris et Lille, il va désormais s’installer à 100% dans la capitale.