Martine Aubry se lance pour 2012

  • A
  • A
Martine Aubry se lance pour 2012
@ Reuters
Partagez sur :

La patronne du PS a annoncé mardi dans son fief lillois sa candidature à la primaire.

"J’ai décidé de proposer ma candidature à l’élection présidentielle". C'est en ces mots que Martine Aubry a annoncé mardi matin, dans l'ancienne gare Saint-Sauveur, à Lille, qu'elle se lançait dans la course à la primaire socialiste, au premier jour du dépôt des candidatures.

"Je veux rendre à la France sa force, sa sérénité, son unité", a-t-elle ambitionné, dans une allocution de 13 minutes, devant 150 journalistes. "Je veux redonner à chacun le goût de l'avenir et l'envie d'un destin en commun, c'est cela l'identité de la France", a ajouté la patronne du PS, devant un fond de décor bleu ciel uni, sur lequel était inscrit le sigle de son nouveau site martineaubry.fr.

"Je prends l’engagement de la victoire"

Et de dénoncer "une politique injuste exclusivement menée au profit des privilégiés. Il est temps que cela change réellement". "Tout ne pourra pas, évidemment, être possible tout de suite. Mais nous reprendrons ensemble le chemin du progrès", a-t-elle promis. "Nous rêvons d'un véritable changement au profit de tous, un changement où les mots se transforment en actes", a poursuivi la maire de Lille.

"Je veux plus que tout rassembler. Le rassemblement est une condition du succès", a souligné Martine Aubry :





par martineaubry







La leader de l'opposition entend ainsi "rassembler la gauche pour qu’en 2012, nous puissions rassembler les Français et la nation toute entière". "Je suis résolue à me battre de toutes mes forces (...). Avec votre soutien, avec votre confiance, je prends aujourd’hui devant vous l’engagement de la victoire en 2012", a conclu la nouvelle candidate à la primaire.

Les barons du parti absents

Aucun ténor du PS n'était présent à Lille, à l'exception de l'ancien Premier ministre Pierre Mauroy. Martine Aubry était en revanche accompagnée de sa garde rapprochée, à commencer par son bras droit François Lamy, son premier adjoint, Pierre de Saintignon et son mari, l'avocat Jean-Louis Brochen.

Lundi, son entourage avait déjà prévenu dans un communiqué laconique que la chef de file du PS ferait mardi à 11h30 "une déclaration à l'adresse des Français", mettant fin au suspense sur ses intentions présidentielles.

Plusieurs socialistes ont déjà déclaré leur candidature : François Hollande, actuel favori des sondages, mais aussi Ségolène Royal, Manuel Valls et Arnaud Montebourg. Tous ont jusqu'au 13 juillet pour déposer officiellement leur candidature.