Martine Aubry accable Nicolas Sarkozy

  • A
  • A
Martine Aubry accable Nicolas Sarkozy
"Ce qui est clair c’est que Nicolas Sarkozy joue à un espèce de quitte ou double depuis des semaines", estime Martine Aubry.@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Pour la première secrétaire du PS, le chef de l'Etat joue le jeu du Front National.

Martine Aubry a réagi samedi à l'annonce d'un sondage plaçant Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle. La patronne des socialistes a estimé que la politique de Nicolas Sarkozy est responsable de cette tendance. "Ce qui est clair, c’est que Nicolas Sarkozy joue à un espèce de quitte ou double depuis des semaines", a indiqué Martine Aubry . "Je n’ai pas attendu un sondage pour dire cela", a-t-elle ajouté en marge d'une réunion des chefs de partis socialistes européens à Athènes.

"Nicolas Sarkozy ne veut pas changer de politique donc il fait peur", juge Matine Aubry. "Il avait commencé avec l’identité nationale, les Roms maintenant ce sont les immigrés. Au lieu de se réjouir quand les peuples tunisien et égyptien se lèvent pour la démocratie, il fait peur aux Français comme si cela allait entraîner des hordes d’immigrés" ajoute-t-elle. "Tout ça n’a aucun sens, c’est une stratégie pour masquer ses turpitudes et ses échecs" a-t-elle insisté au micro d'Europe 1.

"Nicolas Sarkozy ne veut pas changer de politique donc il fait peur", estime Martine Aubry :

Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée, prend très au sérieux cette enquête d'opinion. "C'est un coup de semonce, ne le prenons pas à la légère, même si nous ne sommes pas encore à la veille du vote de l'élection présidentielle", a déclaré le député-maire de Nantes. Pour lui, "c'est le symptôme d'un malaise profond, du sentiment de déclassement des classes moyennes et populaires mais aussi du pays lui-même et de son influence".

Pour sa part, François Bayrou, le président du MoDem, a attribué le résultat du sondage au "climat malsain" et aux "désordres et déséquilibres" actuels entretenus, selon lui, par le président Nicolas Sarkozy.

Un sondage Harris Interactive pour Le Parisien à paraître dimanche, donne 23% d'intentions de vote à la présidente du Front national, au premier tour de la présidentielle, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, au coude à coude à 21%.