Martin Malvy grand favori

  • A
  • A
Martin Malvy grand favori
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les questions économique sont au cœur de la campagne en Midi-Pyrénées.

Le président socialiste sortant Martin Malvy devrait sans difficulté obtenir un troisième et ultime mandat à la tête de la région Midi-Pyrénées. L’ancien ministre du Budget, aujourd'hui en retrait de la scène politique nationale, joue la carte de l'enracinement et fait campagne avec l'appui des Radicaux de gauche, dont le Sud-Ouest constitue l'un des derniers bastions sous la houlette de Jean-Michel Baylet, propriétaire du principal quotidien local, La Dépêche du Midi.

Son adversaire UMP, la député-maire de Montauban Brigitte Barèges, souffre d'un manque de notoriété dans l'ouest de la région, notamment l'agglomération toulousaine. Elle est aussi fortement contestée dans son propre camp, plusieurs barons locaux lui reprochant son manque de consultation dans la constitution de ses listes.

Quant aux Verts, ils ont décidé pour la première fois de présenter une liste autonome, avec, comme objectif, un score équivalent à celui obtenu aux européennes de 2009 (16,42%).

Airbus, et au-delà ?

Les dossiers "chauds" de cette campagne ne manquent pas : une hausse des impôts locaux dénoncée par l’UMP et le tracé de la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux-Toulouse qui sera définitivement arrêté après les régionales.

Autre thème de campagne : la diversification du tissu économique vers d’autres secteurs que la construction aéronautique et spatiale. La région a appris à vivre au rythme des soubresauts d’Airbus. Mais elle doit aujourd’hui trouver d'autres débouchés.

REAGISSEZ - Les écologistes peuvent-ils tirer leur épingle du jeu ?