Maroc : attentat-suicide raté à Meknès

  • A
  • A
Partagez sur :

Un islamiste présumé de 23 ans a tenté de se faire exploser dans un autocar transportant des touristes, lundi à Meknès, au Maroc, mais la bonbonne de gaz qu'il transportait a explosé avant qu'il ait atteint le car.

Le Maroc renoue avec la crainte des attentats. Lundi, on a évité un carnage dans la cité impériale de Meknès, un haut lieu touristique, à l'entrée de La Médina. Un jeune kamikaze marocain a fait exploser sa bombe, tout près d'un autocar de touristes occidentaux. Il y avait là des Français, des Italiens, des Américains. Personne n'a été blessé, excepté le kamikaze qui est hospitalisé dans un état grave. Les autorités soupçonnent l'agresseur d'appartenir au groupe islamiste Djihadia. Agé de 23 ans, cet ingénieur en travaux publics a eu la main gauche arrachée. L'attentat s'est produit sur la place Sahat Lahdim, haut lieu touristique de la ville. Cet attentat manqué intervient alors que la police antiterroriste a intensifié ses interventions contre les extrémistes islamistes au cours des six derniers mois, arrêtant des dizaines de suspects. L'attentat manqué de Meknès, à 136 km au sud-ouest de Rabat, présente des similarités avec les attentats suicide de Casablanca, en mars et avril de cette année, au cours desquels sept kamikazes se sont fait exploser, tuant aussi un policier, ont indiqué des sources policières. Deux de ces sept kamikazes, qui se sont tués en avril près de locaux diplomatiques américains à Casablanca, avaient à l'évidence l'intention d'attaquer ces bâtiments, ont indiqué les autorités. En juin, le Maroc a porté au maximum son niveau d'alerte, donnant à penser qu'un attentat imminent était à craindre. Dans l'attente des conclusions de l'enquête, les sources policières ne se sont pas prononcées sur un lien éventuel entre l'attentat manqué et Al Qaïda. L'organisation Al Qaïda au Maghreb islamique a annoncé en juillet qu'elle préparait une violente campagne contre les "infidèles" et les forces gouvernementales dans la région et elle a invité les musulmans à se tenir à l'écart de cibles potentielles.