Marine Le Pen reconnaît "une erreur stratégique" lors du débat de l’entre-deux-tours

  • A
  • A
Marine Le Pen reconnaît "une erreur stratégique" lors du débat de l’entre-deux-tours
La députée FN a reconnu avoir été "noyée" et avoir commis "une erreur stratégique" qu'elle assume.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Interrogée son débat raté de l'entre-deux-tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron, la députée FN du Pas-de-Calais a évoqué "une conjonction d’événements". 

Marine Le Pen a admis mercredi avoir raté son débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle face à Emmanuel Macron. Au micro de BFMTV, la présidente du Front national explique : "C'est une conjonction d'événements : une préparation pas suffisante, un temps de préparation qui n'était pas suffisant, un agenda beaucoup trop chargé".

"Une forme d'agressivité". La députée FN du Pas-de-Calais a reconnu avoir été "noyée", et avoir commis "une erreur stratégique" qu'elle assume : "Je souhaitais mettre en lumière ce qui n'avait pas été fait : les aspects terriblement dangereux de son projet (…). C'est apparu comme une forme d'agressivité", a-t-elle concédé, accusant par ailleurs les médias d'avoir "surprotégé" Emmanuel Macron.



"Les français seront moins durs". Marine Le Pen a expliqué avoir voulu "mettre en lumière ce que les Français vont découvrir dans les mois prochain et peut-être que à terme les Français seront moins durs avec moi, lorsqu'ils se rendront compte que Marine Le Pen avait raison". Et de conclure : "D'ici quelques mois, les Français seront probablement beaucoup plus durs avec Emmanuel Macron que je ne l'ai été pendant ce débat".