Marine Le Pen rappelle que son père "ne peut pas venir" au congrès du FN

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La présidente du Front national a répété dimanche que son père, Jean-Marie, ne serait pas le bienvenue au congrès du Front national les 10 et 11 mars. 

INTERVIEW

Non, ce congrès n'est pas pour le vieil homme. Marine Le Pen a une nouvelle fois dimanche opposé une fin de non recevoir à son père, Jean-Marie, bien décidé à venir au congrès du Front national les 10 et 11 mars prochains. "La justice a décidé qu'il n'avait aucun droit de venir au congrès", a estimé la présidente du parti frontiste dans Le Grand Rendez-Vous d'Europe 1 avec CNews et Les Echos. 

"Provocations". De fait, la cour d'appel de Versailles a confirmé vendredi que le "Menhir" était exclu du FN. "N'étant plus membre du FN, il ne peut pas venir, ni à l'Assemblée générale ordinaire, ni à l'Assemblée générale extraordinaire", a conclu Marine Le Pen. "Toutes ces provocations visent à exister. Bon, ben qu'il existe..."



Le statut de président d'honneur "va probablement disparaître". En réalité, si Jean-Marie Le Pen est aussi fermement décidé à venir quand même, c'est que la justice a certes confirmé son exclusion du parti, mais l'a également conforté dans son statut de président d'honneur. Mais ledit statut "fera l'objet d'un vote le premier jour du congrès", a rappelé Marine Le Pen. "Il va probablement disparaître."

"La page est tournée". Pour la présidente du Front national, "la page est tournée" avec son père. La responsable politique a même développé une métaphore pour le moins...surprenante pour en faire la démonstration. "Je n'ai pas le sentiment d'avoir une épine dans le pied. Ou alors j'ai des cors qui se sont formés et je la sens plus trop."