Marine Le Pen présentera au congrès un nouveau nom pour le Front national

  • A
  • A
Marine Le Pen présentera au congrès un nouveau nom pour le Front national
Marine Le Pen avait estimé que le mot "Front", dans le nom de son parti, avait une connotation "un peu militaire".@ Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Le dimanche après-midi 11 mars à Lille, la présidente du FN annoncera "un vote pour le nouveau nom du Front national et j'annoncerai quel est le nom que je vais soumettre au vote".

Marine Le Pen a indiqué jeudi qu'elle présenterait au congrès du Front national un nouveau nom pour son parti, qui sera soumis à un vote des militants après le rassemblement de Lille. Le dimanche après-midi 11 mars à Lille, où se tiendra le congrès du FN, "j'annoncerai (que) nous mettrons en place un vote pour le nouveau nom du Front national et j'annoncerai quel est le nom que je vais soumettre au vote", a affirmé la présidente du FN au Talk du Figaro. 

Si les militants du Front national, qui n'a pas changé d'appellation depuis sa création en 1972, votent non, "on conservera le nom Front national", a ajouté la dirigeante frontiste.

Un vote probablement postal. Le vote des militants, qui aura lieu après le congrès, sera "probablement postal" et organisé avant l'été, a précisé la députée du Pas-de-Calais. Marine Le Pen a aussi précisé que le samedi, premier jour du congrès, seraient présentés les résultats du questionnaire envoyé aux 51.000 adhérents à jour de cotisation, dont 27.000 ont répondu à environ 80 questions. Ces dernières portent notamment sur le nom ("seriez-vous favorable à un changement de nom?"), sur la sortie de l'euro ("êtes-vous favorable à ce que la France abandonne la monnaie unique?"), qui a fait débat lors de la présidentielle et n'est plus la priorité du FN depuis l'été, ou encore sur les alliances possibles "avec d'autres personnalités politiques".

Le mot "Front", connoté militaire. Marine Le Pen avait estimé à la mi-février que le mot "Front", dans le nom de son parti, avait une connotation "un peu militaire" pour un mouvement "susceptible d'être un pôle de rassemblement à vocation majoritaire". L'ancienne finaliste de la présidentielle veut renommer le Front national pour faire de son parti une formation de gouvernement, mais le changement de l'appellation historique ne fait pas l'unanimité parmi les militants.