Marine Le Pen ne veut pas exclure son père du FN

  • A
  • A
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - La présidente du FN ne veut surtout pas que son père se fasse passer pour une victime.

L'INFO.Jean-Marie Le Pen a été hospitalisé jeudi pour un petit problème cardiaque. "Mais la bête est solide", a-t-il fait savoir. Politiquement, le FN tranchera son cas le 27 avril. Mais selon les informations d'Europe 1, Marine Le Pen a d'ores et déjà décidé de ne pas exclure son père

Eviter de le victimiser. La présidente du FN est déterminée à régler le cas de celui qu’elle appelle "Papy Daniel", car il passe son temps à balancer des vacheries, comme la tatie du même nom. Marine Le Pen ne croit plus au dialogue. Elle y a d'ailleurs renoncé : ils ne se sont pas parlé en direct depuis l’épisode Rivarol, le 7 avril dernier. Pour autant,  la présidente du FN ne souhaite pas exclure son père. Point de compassion dans cette décision, plutôt la volonté de ne pas en faire une victime.

Lui retirer son poste de président d’honneur à vie ?Marine Le Pen a deux hypothèses face à elle : soit il décide de partir tout seul pour préserver sa liberté de parole, soit il s’accroche et joue les procéduriers en interne. Dans le deuxième cas, elle a déjà solution : le parti pourrait convoquer une assemblée générale exceptionnelle pour faire supprimer dans les statuts les articles qui font de Jean-Marie Le Pen un président d’honneur à vie. Marine Le Pen tient à régler définitivement le problème pour que son père ne puisse plus parler dans les médias au nom du FN. "On est au bout d’un processus qu’il a lui même tracé", dit elle, persuadée que les militants attendent une clarification définitive.

>> LIRE AUSSI - Jean-Marie Le Pen : "je me fous pas mal des sanctions"

>> LIRE AUSSI - Marine Le Pen suggère à son père d'arrêter la politique

>> LIRE AUSSI - FN : la rupture, un scénario idéal pour Marine Le Pen ?

>> LIRE AUSSI - Jean-Marie Le Pen est-il toujours un poids lourd du FN ?