Marine Le Pen et la théorie du "tout sauf Jean-Marie"

  • A
  • A
Marine Le Pen et la théorie du "tout sauf Jean-Marie"
@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

LA RUPTURE, C’EST MAINTENANT - La présidente du Front national fera tout pour s’opposer à son père aux élections régionales en PACA. 

L’interview de son père au magazine Rivarol aura été le détonateur. Mercredi, Marine Le Pen s’est publiquement opposée à la candidature du président d’honneur du FN en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) pour les élections régionales de décembre. Elle assume cette rupture et défend désormais un principe : le "tout sauf Jean-Marie".

Et si son père se présente en dissident ? Que fera Le Pen père s’il n’est pas investi par son propre parti pour les régionales ? La possibilité qu'il entre en dissidence et qu'il se présente sans l'étiquette FN existe. Pour le moment, il jure à Europe 1 qu’il ne s’est "pas encore posé la question". Marine, elle, n’exclut pas cette hypothèse. "Ce sont des choses qui arrivent", confie-t-elle jeudi matin dans les colonnes du Figaro.

Jean-Marie Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen, 640x640

© BERTRAND GUAY / AFP

Et si Marion Maréchal-Le Pen refuse ? Depuis les nombreux dérapages de Jean-Marie Le Pen, militants et élus de PACA expriment clairement leur envie de voir la nièce de Marine, Marion Maréchal-Le Pen, conduire la liste du FN pour les élections régionales. Mais imaginons une seconde qu’elle refuse d’affronter son grand-père. "Quelqu'un d'autre le fera", réplique catégorique la présidente frontiste au Figaro.

Jean-Marie Le Pen prêt pour entrer en dissidence ? Publiquement, il dit encore qu’il ne sait pas. Mais selon nos informations, Jean-Marie Le Pen aurait confié à l’un de ses proches qu’il serait candidat "quoi qu’il arrive". "Il suffit de trouver 123 personnes pour se présenter avec lui sur sa liste", relativise un de ses soutiens. "Jean-Marie Le Pen est une marque", poursuit ce frontiste pour mieux faire comprendre que le président d’honneur n’a pas besoin, selon lui, de l'étiquette FN.

Jean-Marie Le Pen possède toujours son micro parti, le Cotelec, qui pourrait lui servir financièrement s'il décide de se présenter. Mais si le père entre en dissidence, la guerre totale serait ouverte entre lui et sa fille. Et pour cause, Marine Le Pen est persuadée que le FN peut gagner les régionales en PACA. Dans les colonnes du Figaro, elle esquisse la fermeté qu’elle entend avoir dans les prochains mois : "personne ne peut affaiblir le FN et je ne laisserai personne le faire".

>> LIRE AUSSI - Quel avenir pour Jean-Marie Le Pen au FN ?

>> LIRE AUSSI - Dans le clan Le Pen, la tradition des conflits

>> LIRE AUSSI - Jean-Marie Le Pen : "c'est Autant en emporte le vent"