Marine Le Pen affiche ses ambitions

  • A
  • A
Marine Le Pen affiche ses ambitions
Marine Le Pen s'est rendue à Villeneuve-sur-Lot, fief d'un certain Jérôme Cahuzac.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans le fief de Cahuzac, elle a ciblé deux objectifs : la législative partielle et les européennes 2014.

Marine Le Pen rêve tout haut. Dopée par un contexte de crise économique et politique, par de bons sondages et par la réussite électorale du parti "ami" Ukip au Royaume-Uni, la présidente du FN se sent pousser des ailes. En déplacement éclair à Villeneuve-sur-Lot, futur théâtre d’une législative partielle, les 16 et 23 juin, la députée européenne a ciblé deux objectifs particulièrement ambitieux : obtenir un troisième député à l’Assemblée et dominer les élections européennes de 2014.

Villeneuve-sur-Lot, pas un hasard. Marine Le Pen n’avait évidemment pas choisi de se rendre, même furtivement, à Villeneuve-sur-Lot, puisqu’il s’agit du fief d’un certain Jérôme Cahuzac. Tantôt huée, tant acclamée, la présidente du FN  s’est toutefois défendue se surfer sur la disgrâce de l’ancien ministre du Budget. "C’est une interprétation stupide", a affirmé la leader frontiste, interrogée par Europe 1. "C’est comme de dire qu’un médecin surfe sur la maladie. Non, il la guérit. C’est ce que nous voulons faire : guérir la France d’une maladie inoculée par des politiques de droite comme de gauche", a-t-elle imagé.

bousquet-cassagne-carre

Le pari d’un candidat de 23 ans. N’empêche. Marine Le Pen compte bien profiter du climat délétère pour faire venir un troisième député à l’Assemblée. Pour ce faire, le Front national compte sur Bousquet-Cassagne, un étudiant de 23 ans choisi comme candidat "jeune génération", au grand dam de la candidate de juin 2012, Catherine Martin, 56 ans, qui avait recueilli 15,71% des voix au premier tour. Malgré ce faible score, Marine Le Pen y croit. D’abord parce que le jeune candidat, fils du président de la Chambre d'agriculture du département, n'est pas un inconnu localement. Ensuite parce qu’il y a le contexte national. Les électeurs lot-et-garonnais "portent les espérances d'un peuple qui ne peut exprimer son désir de changement", son "ras-le-bol", dans l'immédiat, a jugé Marine Le Pen.

"En tête aux élections européennes". Mais Marine Le Pen ne s’est pas arrêtée à cette législative partielle. Elle s’est aussi focalisée sur "toute une vague d'élections (qui) va arriver et peut bouleverser considérablement le panel politique français". La présidente du FN en est persuadée, son parti va arriver "en tête des élections européennes" de mai 2014.

Revigorée par Ukip. Marine Le Pen s’est surtout appuyée sur la réussite sur "les résultats absolument spectaculaires de nos amis du Ukip en Grande-Bretagne". Le parti anti-européen et anti-immigration a réalisé une percée historique lors d'élections locales partielles au Royaume-Uni, se posant en acteur politique incontournable, avec 25% des voix en moyenne dans les circonscriptions où il avait des candidats. "Ils ont beaucoup de points communs avec la politique que nous défendons, d'abord leur rejet d'un processus migratoire massif et anarchique, et bien sur leur position très europhobe, ou eurosceptique pour ceux qui seraient choqués par ce terme europhobe", a-t-elle ajouté.