Marine Le Pen accuse le gouvernement de sombrer dans "l'apathie"

  • A
  • A
Marine Le Pen accuse le gouvernement de sombrer dans "l'apathie"
@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

La présidente du Front national dénonce une communication stérile" dans la guerre contre les "terroristes islamistes".

La présidente du Front national (FN) Marine Le Pen a accusé le gouvernement de Manuel Valls, samedi à Ajaccio, de "sombrer dans l'apathie et la communication stérile" dans la guerre contre les "terroristes islamistes". Elle a aussi considéré, lors d'une réunion publique au palais des congrès de la Cité impériale, que le président François Hollande, comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy sont "tétanisés par la réalité".

Cazeneuve doit faire "preuve" de "modestie". "Ils ont attendu un massacre pour agir, pour réagir", a déclaré Marine Le Pen devant quelque 400 personnes agitant des drapeaux corses et français, après avoir observé une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. "Depuis des années, nous tirons la sonnette d'alarme et ils sont obligés de reconnaître que nous avions raison", a ajouté la présidente du FN.

Ironisant sur les résultats présentés à Strasbourg par le ministre de l'Intérieur, notamment la fermeture de deux mosquées salafistes et cinq déchéances de nationalité française, depuis le 13 novembre, elle a estimé que "Bernard Cazeneuve devrait faire preuve d'un peu de modestie". "Ils ont fait voter une loi sur le renseignement qui vise à mettre 65 millions de Français sous surveillance, alors qu'ils ne sont pas fichus de surveiller 10.000 personnes, toutes fichées", a-t-elle déploré.