Mariage gay : une proposition de loi PS

  • A
  • A
Mariage gay : une proposition de loi PS
Le mariage homosexuel est légal dans plusieurs pays européens.@ Reuters
Partagez sur :

Les réactions se multiplient, alors que les Sages ont entériné l’interdiction du mariage gay.

"Selon la loi française, le mariage est l’union d’un homme et d’une femme". Le Conseil constitutionnel a statué vendredi, déclarant l’interdiction du mariage homosexuel conforme à la loi. Une manière de renvoyer la balle au législateur, sur cette épineuse question.

Le chef de file des députés socialistes Jean-Marc Ayrault a saisi la balle au bond, annonçant que son groupe proposerait une loi favorable au mariage gay, "avant l’été". Le parlementaire ne se laisse pas démonter par la décision des Sages, dont il rappelle la mission : ils "disent le droit", mais "ne font pas la loi".

Même interprétation du côté du Vert Noël Mamère : "si vous lisez bien les attendus du jugement, vous constaterez que le Conseil constitutionnel n'interdit pas le mariage homosexuel, il se contente de renvoyer la balle dans le camp du législateur. C'est un bon moyen de forcer les élus à s'emparer de cette question et à en débattre", a-t-il estimé dans une interview au JDD.fr. Le candidat d’Europe Ecologie en 2012 "militera pour la légalisation" du mariage gay, a-t-il précisé.

"Qu'on laisse les gays tranquilles"

Au micro d’Europe 1, Ségolène Royal a réaffirmé son soutien au mariage homosexuel. "Il faut laisser les gens libres, libres dans leur choix de vie, libres dans la construction de leur bonheur. Et si pour des couples homosexuels, leur bonheur c’est de se marier, qu’on les laisse tranquilles et qu’on leur permette de le faire". "Sur les sujets de société, vraiment, il faut respecter les libertés individuelles", , a ajouté la candidate aux primaires socialistes, sans toutefois appeler à légiférer.

En attendant un hypothétique changement de majorité, la proposition de loi reconnaissant le mariage homosexuel a peu de chances d’être adoptée. La majorité de droite est globalement hostile à la légalisation de l’union entre deux personnes du même sexe.

"Les homosexuels ne le réclament pas"

Dans un entretien au JDD.fr, Christine Boutin a réaffirmé son "opposition au mariage homosexuel". Ce serait, pour elle, une "porte ouverte à l’adoption" homoparentale.

Sans surprise, la présidente du Front national Marine Le Pen s’est à nouveau déclarée "totalement contre le mariage homosexuel". "Les homosexuels ne le réclament pas", a-t-elle poursuivi, mettant en doute la "représentativité" des associations pour les droits des gays et lesbiennes.

Les Français, eux, se disent favorables à 58% au mariage homosexuel, d’après un sondage TNS Sofres pour Canal+ diffusé vendredi.