Mariage gay: Frigide Barjot reçue à l'Elysée

  • A
  • A
Mariage gay: Frigide Barjot reçue à l'Elysée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat "ne nous porte pas encore aux nues", a-t-elle ironisé à sa sortie.

Le rendez-vous. Frigide Barjot, porte-voix des opposants au mariage homosexuel, a été reçue vendredi soir pendant une demi-heure à l'Elysée par le président François Hollande pour un entretien qu'elle a qualifié de "consistant et sympathique". La meneuse du collectif "La Manif pour tous" est accompagnée de Laurence Tcheng, du collectif "La gauche pour le mariage républicain", ainsi que d'un représentant du collectif "Plus gay sans mariage".

A noter que des bousculades ont eu lieu vendredi soir près de l'Elysée entre les forces de l'ordre et une cinquantaine de manifestants opposés au mariage homosexuel avant cette rencontre.

Leurs revendications. "Le président nous a dit qu'il nous entendait, d'ailleurs il nous a gardés" et "nous avons vraiment balayé toute la problématique de la loi Taubira", sur le mariage homosexuel, a raconté Frigide Barjot à sa sortie.

Avant la rencontre, les anti-mariage pour tous promettaient d'annoncer "la date d'une prochaine manifestation nationale" s'ils n'étaient pas entendus.

Le timing. Cette rencontre annoncée mercredi par l'Elysée intervient à deux jours de la manifestation des défenseurs du mariage gay organisée dimanche à Paris. Lors de cet entretien, le président de la République devait quant à lui réaffirmer "sa détermination à faire adopter" le projet de loi ouvrant le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels, a insisté son entourage.

Frigide oui, les députés non. François Hollande a par ailleurs opposé "une fin de non-recevoir à la demande de rendez-vous" de l'Entente parlementaire pour la famille, opposée au projet de mariage homosexuel, ont fait savoir vendredi plusieurs députés de cette Entente. "Il y a là une forme de mépris à l'égard des 217 parlementaires de l'Entente. Les représentants de la Nation sont mis à l'écart", s'est agacé leur porte-parole, le député UMP Philippe Gosselin. "Comment se fait-il que l'Entente parlementaire ne soit pas reçue, alors que les associations LGBT (défendant les droits des homosexuels, ndlr) qui représentent quelques milliers d'adhérents sont reçues immédiatement?", a renchéri Jean-Frédéric Poisson. "Ces questions seront au coeur du débat parlementaire. C'est dans ce cadre qu'il vous appartient de faire valoir vos arguments dans les jours et les semaines qui viennent", a répondu le président de la République.