Mariage gay : des députés et des tweets

  • A
  • A
Mariage gay : des députés et des tweets
@ CAPTURE ECRAN TWITTER
Partagez sur :

Via le réseau social, certains députés PS ont raconté leur semaine de débats à l'Assemblée.

Anecdotes, clashs et surtout avancée des débats, des députés PS ont largement raconté et commenté via Twitter l'ambiance qui régnait cette semaine à l'Assemblée en commission des Affaires sociales puis en commission des lois. Au programme : l'électrique projet de loi sur le mariage pour tous, qui sera débattu dans l'Hémicycle à partir du 29 janvier. A lire certains élus, la semaine a été éprouvante et les nuits trop courtes. Retour en tweets sur une semaine de débats à l'Assemblée.

# L'UMP claque la porte

Lundi. Premier jour d'examen du projet de loi et premier incident. Bien décidés à montrer leur mécontentement après le rejet de leurs amendements, les membres UMP de la commission des Affaires sociales décident de quitter la réunion avec fracas. Henri Guaino à leur tête. Les députés PS présents sont excédés et le font savoir. Sur son compte Twitter, l'élu des Hauts-de-Seine Jean-Marc Germain juge cette attitude "scandaleuse". Christian Paul, député de la Nièvre, préfère tweeter une photo de la salle… vide.

# Henri Guaino a une question

Mardi. Henri Guaino tient son heure de gloire à l'Assemblée. Tel Malraux, l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy s'adresse à Jean-Marc Ayrault et pose sa première question d'actualité, réclamant une nouvelle fois un référendum sur le mariage pour tous. Le député PS Jérôme Guedj raille le phrasé employé par Guaino.



# Une affaire de femmes

Toujours mardi. En se revendiquant comme "femme et "mère" lors d'une question au gouvernement sur la PMA, la députée UMP de Haute-Savoie Virginie Duby-Muller provoque la colère d'une de ses collègues PS. "Se présente comme #femme #mère anti #MariagePourTous non madame, vous n'avez pas le monopole de l'utérus !", écrit sur son compte Twitter la députée PS de Vendée, Sylviane Bulteau. "Dérapage scandaleux", rétorque Virginie Duby-Muller.

#  Les députés PS trouvent le temps long

Face aux 500 amendements UMP (sur 570 au total !) à examiner et aux discussions interminables, certains députés PS ne cachent pas leur impatience. "Peut être allons nous finir par voter l'article 1 du projet #mariagepourtous avant 1 h du matin", se demande mardi le président de la commission des lois, Jean-Jacques Urvoas. "Et ben non... ", se désole Olivier Dussop‏t, député de l'Ardèche. Sur son compte Twitter, Erwann Binet, le rapporteur du texte, se désespère de la lenteur des débats et de la stratégie d'obstruction adoptée par l'UMP.

# Vis ma vie de rapporteur

Depuis qu'il a été nommé rapporteur du texte au projet de loi sur le mariage pour tous, Erwann Binet a reçu beaucoup de lettres d'insultes. Mercredi, le député de l'Isère fait part de son courrier du jour, sur son compte Twitter : "Reçu dans mon courrier (...) une enveloppe avec des excréments. Vive le débat ! ". "J'ai connu ça cher Erwann. Ça n'honore pas le refoule qui t'as envoyé cela. Bon courage !", lui répond l'ex-UMP Jean-Luc Roméro, quelques heures plus tard.

 # Le tweet de fin

"Merci à tous les twittos qui furent nos spectateurs et nos commentateurs courageux et avertis". Et le tweet de fin est attribué au président de la commission des lois, Jean-Jacques Urvoas ! Rendez-vous le 29 janvier pour la suite de la bataille.