Mariage gay : ce qu’il ne fallait pas rater

  • A
  • A
Mariage gay : ce qu’il ne fallait pas rater
@ Max PPP
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - L'article clé adopté, Le Roux traité de clown, Europe1.fr résume les débats de samedi.

Au quatrième jour des débats sur le projet de loi légalisant le mariage pour tous, les députés ont poursuivi l'examen des quelque 5.000 amendements déposés. La journée a surtout été marquée par l'adoption par l'Assemblée de l'article clé qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe.

# L'article adopté : le mariage aux personnes de même sexe

Samedi par 249 voix contre 97 le premier article du projet de loi sur le mariage homosexuel, le plus important, celui qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe a été voté par l'assemblée nationale.

Un seul UMP a voté pour. Sans surprise, les députés socialistes, écologistes, radicaux de gauche et Front de gauche ont voté pour. Les députés UMP, la plupart des députés centristes ont voté contre. Dans les rangs de l'UMP, seul Franck Riester s'est prononcé pour cet article 1er.

# Le rejet du jour : la clause de conscience pour les maires

Les députés ont refusé que des maires et leurs adjoints puissent refuser de célébrer des mariages au nom d'une "clause de conscience". Au total,  90 amendements de l'opposition avaient été déposés pour qu'un "officier de l'état civil puisse refuser de célébrer un mariage" et que si aucun autre de sa commune ne veut le faire, le procureur de la République "en désigne alors un d'office".

François Hollande avait reconnu en novembre, "une liberté de conscience" aux maires, avant de revenir en arrière, ont rappelé à l'envi lors du débat les députés UMP. La ministre de la Justice Christiane Taubira s'est opposée à "une clause de conscience qui n'existe pour aucun agent public, tenu à la neutralité du service public".

130202LPA701

# L’accrochage du jour : un duel Le Roux-Jacob

"Monsieur Le Roux, on vous voit venir ici : toutes les deux heures, vous venez pendant un quart d'heure faire un numéro de clown". Après s'en être pris à Christiane Taubira vendredi, Christian Jacob, le patron des députés UMP a attaqué le chef des députés PS. Les deux députés se sont écharpés sur la nature "républicaine" du mariage. La majorité de gauche a en effet adopté un amendement du radical de gauche Alain Tourret affirmant le caractère républicain de la célébration du mariage.

02.02-jacob-930620
"Vous avez sous-entendu que tous les maires ne sont pas républicains. Combien de mariages avez-vous célébré pour oser dire qu'il faut affirmer le caractère républicain ?", a alors lancé Christian Jacob à Axelle Lemaire, ajoutant, en direction du chef de file des députés PS, Bruno Le Roux: "Et vous, vous venez toutes les demi-heures faire le clown !". Ce à quoi ce dernier a répondu un peu plus tard: "J'ai trouvé, qu'après trente heures, le président Jacob faisait état d'une grande imagination pour dire 'clown'; je voudrais lui apporter pour la suite des débats un nombre de synonymes, s'il en a besoin : comique, fantaisiste, farceur, guignol, pitre ou zouave". "Clown n'est pas un insulte, mais un métier noble, à condition qu'il soit exercé avec talent", a rétorqué Christian Jacob.

# Le tweet du jour : les socialistes comparés à des talibans

"Des talibans du progrès". C'est en ces termes que Xavier Breton, un député UMP, a qualifié à deux reprises les députés socialistes favorables au mariage pour tous. C'est ce qu'il affirme dans un message publié en pleine séance depuis son compte Twitter. "Les talibans du progrès vont-ils refuser la liberté de conscience aux maires ? Réponse imminente...", peut-on lire sur le réseau social.





Contactée par Le Lab, une collaboratrice a confirmé qu'il s'agissait bien d'un message publié par Xavier Breton lui-même. "Effectivement, ce n'est pas son style. Mais c'est bien lui. Il n'en peut plus. Je ne devrais pas vous le dire mais ce qui se passe ici à l'Assemblée est véritablement stalinien", a-t-elle indiqué.