Manuel Valls s'en prend au "cynisme" de François Fillon

  • A
  • A
Manuel Valls s'en prend au "cynisme" de François Fillon
Manuel Valls était ce week-end en campagne dans les rues parisiennes. @ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la gauche s'en est pris aux changements de programme du vainqueur de la primaire à droite, dimanche.

Manuel Valls est en campagne, et comme tout homme politique en campagne qui se respecte, il tracte sur la voie publique. Dimanche, l'ancien Premier ministre était ainsi dans le 3e arrondissement de Paris. Et en a profité pour égratigner François Fillon.

"Pas honnête". Pour Manuel Valls, le projet du vainqueur de la primaire à droite "c'est moins d'indépendance pour la France, par rapport à la Russie et c'est un projet dur pour les Français en mettant en cause les fondements du modèle social". L'ancien locataire de Matignon a fait allusion à la reculade de François Fillon sur la Sécurité sociale. Ce dernier a en effet supprimé une proposition contestée jusque dans son propre camp. "On ne peut pas changer de programme et de projet entre la primaire et devant les Français. Ça, c'est du cynisme, ça, ce n'est pas honnête", a fustigé Manuel Valls. 

"Défendre une République ferme et bienveillante". "Moi, je veux défendre une République ferme, sur les principes, sur la laïcité, sur les droits, sur les devoirs, mais une République aussi bienveillante et généreuse, qui assure à tous l'accès aux soins par exemple. Voilà une grande différence entre François Fillon et moi", a martelé l'ex-Premier ministre de François Hollande.