Manuel Valls : "On ne peut pas bloquer un pays"

  • A
  • A
Manuel Valls : "On ne peut pas bloquer un pays"
Le Premier ministre, Manuel Valls@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

"On ne peut pas s'en prendre ainsi aux intérêts de la France", a dénoncé le Premier ministre au Sénat, jeudi. 

Manuel Valls a jugé jeudi au Sénat "inacceptable" de "bloquer un pays" et de "s'en prendre ainsi aux intérêts économiques de la France", invitant chacun, face aux nombreuses missions des forces de l'ordre, à "prendre ses responsabilités et se dire que manifester tous les jours peut à terme poser un problème".

"Obliger à des files d'attentes interminables". "Bloquer des sites pétroliers, des ports, empêcher les Français de faire le plein d'essence, les obliger à des files d'attente interminables, rajouter de l'angoisse à un quotidien déjà difficile, notamment pour les salariés, au nom même de la défense des salariés, c'est inacceptable et on ne peut pas bloquer un pays. On ne peut pas s'en prendre ainsi aux intérêts économiques de la France", a déclaré le Premier ministre lors de la séance des questions au gouvernement.