Manuel Valls candidat en début de semaine

  • A
  • A
Manuel Valls candidat en début de semaine
@ AFP
Partagez sur :

Selon le Journal du Dimanche, la candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche est imminente.

Manuel Valls candidat à la primaire de la gauche, ce devrait être pour lundi. Voire mardi matin. Selon les informations du Journal du Dimanche, le Premier ministre devrait quitter Matignon en tout début de semaine afin de mener sereinement sa campagne. Il ne devrait donc pas être présent pour la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, mardi à 15h.

Démissionner pour mieux se préparer. S'il démissionne maintenant, c'est parce que Manuel Valls a retenu la leçon, celle de la défaite à la présidentielle de son mentor Lionel Jospin en 2002. Diriger un gouvernement et faire campagne, voilà deux activités qui ne font pas bon ménage. Cinq jours après l'annonce du renoncement de François Hollande, Manuel Valls devrait donc entrer officiellement en scène.

Partir mais avec les formes. Selon le JDD, le Premier ministre veut démissionner avec les formes. Un proche à Matignon indique : "C’est le temps du président, de l’intégration de ce choc. On est très respectueux de ce temps-là". François Hollande et Manuel Valls devraient se rencontrer aujourd'hui pour évoquer les modalités de départ du chef du gouvernement. Mais selon le JDD, aucune date n'avait été fixée samedi soir. 

Manuel Valls candidat préféré de la gauche pour la présidentielle

Le Premier ministre Manuel Valls (45%) est la personnalité préférée des sympathisants de gauche pour devenir le candidat du PS à l'élection présidentielle devant Arnaud Montebourg (25%), selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche

Benoît Hamon (14%) arrive troisième dans ce classement, établi après l'annonce de François Hollande qu'il ne se représentait pas, suivi de Marie-Noëlle Lienemann (8%), Gérard Filoche (5%), François de Rugy (2%) et Jean-Luc Bennahmias (1%). Chez les seuls sympathisants du PS, Manuel Valls atteint 61% et Arnaud Monteboug 21%.

Dans le cas d'un simple duel Valls-Montebourg, 51% des personnes sympathisants de gauche, interrogés après l'annonce présidentielle de jeudi, déclarent choisir le Premier ministre contre 49% l'ancien ministre de l'Economie.
Chez les sympathisants du PS, le même duel donne Manuel Valls vainqueur avec 67% contre 33% à Arnaud Montebourg. 46% des sympathisants de gauche estiment que Manuel Valls "dispose le plus de la capacité à remporter l'élection présidentielle", contre 23% pour Arnaud Montebourg. Avant l'annonce de François Hollande, Manuel Valls atteignait 33% et son adversaire 13%.

Enquête réalisée en deux temps par internet selon la méthode des quotas du 28 novembre au 1er décembre et du 2 au 3 décembre auprès de deux échantillons, le premier de 2006 personnes dont 678 sympathisants de gauche et le second de 1500 personnes dont 542 sympathisants de gauche.