Mamère invite les écolos à ne pas voter le budget

  • A
  • A
Mamère invite les écolos à ne pas voter le budget
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député EELV estime que le projet de transition énergique constitue "une grand opération d'enfumage".

Noël Mamère ne décolère pas. Après avoir menacé de quitter EELV, le député écologiste a appelé les sénateurs et députés de son parti à ne pas voter le budget 2014 en l'état. Il reproche aux membres de son parti de ne pas suffisamment s'opposer aux annonces du gouvernement sur la transition énergétique. Pour Noël Mamère les propositions du gouvernement constituent une "grande opération d'enfumage".

>> A lire - Hollande calme les écologistes… ou presque

"La suite a dû être très brutale". "Pour ceux qui se sont empressés d'applaudir François Hollande" après son discours vendredi devant le Conférence environnementale, "la suite a dû être très brutale quand ils ont entendu Jean-Marc Ayrault samedi défendre une transition écologique version Medef et FNSEA", a grincé le député-maire de Bègles. Le Premier ministre a en effet prononcé samedi le discours de clôture de la deuxième conférence environnementale. Il a notamment annoncé les contours de la "taxe carbone" qui devrait rapporter 4 milliards d'euros en 2016.

Pas satisfait sur le diesel. Il n'a toutefois n'a pas prononcé un mot sur la fiscalité du diesel. Sujet scruté par les écologistes, alors que ce carburant cancérogène bénéficie d'un avantage fiscal par rapport à l'essence. "Jean-Marc Ayrault a confirmé qu'il ne supprimerait aucune niche fiscale qui nuit à l'environnement et à la santé, il n'a pas eu un mot sur le diesel et on continue les exonérations sur le kérosène, sur la pêche, sur les phytosanitaires", a dénoncé Noel Mamère, critiquant une "capitulation devant les lobbys".

François Hollande, conférence environnementale, discours, annonces

© Reuters

"Grave méprise" sur le nucléaire. Jean-Marc Ayrault a par ailleurs annoncé samedi que "les énergies fossiles et nucléaires seront mobilisées pour atteindre les objectifs de transition énergétique". Autre source de financement annoncée: la mobilisation d'une "partie des gains financiers perçus sur le parc nucléaire existant". "Pendant toute la durée de vie restante de nos centrales, et tout en assurant une sécurité maximale, notre parc nucléaire sera mis à contribution", a déclaré le Premier ministre, sans avancer le moindre montant. Sur le nucléaire, Noël Mamère a fustigé une "grave méprise", estimant que les annonces du gouvernement se résumaient à une "non-augmentation de la production".

>> A lire - "Taxe carbone" : la parade de Hollande

"Une grande opération d'enfumage". A demi-mot, le député d'Europe-Ecologie les Vert a également critique le manque de conviction des membres du parti au gouvernement. "C'est une grande opération d'enfumage des écologistes qui n'attendaient que ça pour dire 'On reste au gouvernement'", a attaqué Noël Mamère. A la suite du discours de clôture de Jean-Marc Ayrault, aucun membre d'EELV au gouvernement n'a réagi aux annonces.

"Ne pas se laisser rouler dans la farine". Noël Mamère interpelle donc les membres de son parti à se mobiliser contre le budget 2014 du gouvernement. "J'appelle les écologistes, les députés et les sénateurs, à réagir et à ne pas voter le budget" et "je demande aux responsables du parti d'examiner notre présence dans un tel gouvernement", a-t-il ajouté. Il appelle également les membres de son parti "à faire preuve de réalisme, plutôt que d'accepter de se laisser rouler dans la farine, sinon c'est suicidaire", estimant que EELV pouvait "vivre sa vie comme le Front de Gauche, qui n'est ni dans l'opposition de droite, ni dans la majorité".