MAM : WikiLeaks "totalement irresponsable"

  • A
  • A
MAM : WikiLeaks "totalement irresponsable"
Michèle Alliot-Marie a condamné les pratiques de WikiLeaks mercredi sur Europe 1.@ EUROPE 1
Partagez sur :

La ministre des Affaires étrangères a fermement condamné mercredi l’action du site de révélations.

Les récentes révélations de WikiLeaks ont provoqué l’ire de nombre de gouvernements à travers le monde. Paris est de ceux-là. "Ce qui s’est passé est totalement irresponsable", a dénoncé Michèle Alliot-Marie mercredi sur Europe 1. "C’est une atteinte à la souveraineté des Etats. C’est également une atteinte à la confidentialité nécessaire de certains échanges. Et ça fragilise à la fois les relations internationales. Et qui plus est, cela peut mettre en danger un certain nombre de personnes", a argumenté la ministre des Affaires étrangères.

Ecoutez Michèle Alliot-Marie :

Pour celle qui est ministre sans interruption depuis 8 ans, l’action de WikiLeaks, qui a divulgué lundi des centaines de milliers de câbles diplomatiques américains, fragilise l’équilibre du monde. "La relation entre des pays, surtout sur des sujets difficiles, implique un minimum de confiance. Quelle confiance peut-il y avoir sir tout ce qu’on dit se retrouve sur la place publique ?", s’est elle interrogée.

Hillary Clinton "très ennuyée"

"Il ne faut pas fantasmer. Le domaine diplomatique n’est pas celui des petits secrets, mais c’est un domaine dans lequel on essaye d’avancer pour éviter les conflits, pour faire en sorte que le monde puisse avancer avec le moins de dégâts possible", a poursuivi Michèle Alliot-Marie.

La ministre des Affaires étrangères s’est entretenue sur le sujet avec Hillary Clinton, son homologue américaine, en fin de semaine dernière. "Elle était très ennuyée, je lui ai affirmé notre soutien en la matière", a assuré Michèle Alliot-Marie. "Hillary Clinton m’a affirmé qu’il y avait des recherches, qu’il y aurait des poursuites, et qu’elle souhaitait qu’il y ait des sanctions sévères, ce que je ne peux qu’approuver."