Mali : François Hollande en visite samedi

  • A
  • A
Mali : François Hollande en visite samedi
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le président de la République se rendra en particulier dans la ville emblématique de Tombouctou.

L'annonce. Depuis 24 heures, la rumeur bruissait, elle a été confirmée vendredi. François Hollande se rendra bien samedi au Mali avec les ministres des Affaires étrangères, de la Défense, et du Développement, a annoncé vendredi la présidence de la République française. Le quotidien Libérationavait auparavant annoncé sur son site internet le départ ce vendredi soir du chef de l'Etat au Mali pour une visite à Bamako et Tombouctou. "Le président de la République se rendra au Mali le samedi 2 février 2013", a ainsi annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Quel sera le programme ? Le président de la République vient délivrer deux messages au Mali. D'abord, il devrait saluer l'efficacité de l'armée française et rencontrer la communauté française du pays, riche de 5 à 6.000 ressortissants. Ensuite, il rencontrera le président malien par intérim Dioncounda Traoré pour marquer le passage de relais entre l'armée française et les troupes maliennes et africaines. François Hollande a également prévu une visite très symbolique à Tombouctou, récemment libérée par les troupes françaises et maliennes. 

 "Je vais au Mali demain pour dire à nos soldats tout notre soutien, tous nos encouragements, toute notre fierté, je vais au Mali demain pour permettre que les Africains viennent le plus vite possible nous rejoindre et leur dire que nous avons besoin d'eux pour cette force internationale", a d'ailleurs déclaré François Hollande vendredi. "Je vais au Mali aussi pour qu'il y ait un dialogue politique qui puisse permettre que le Mali, après avoir chassé les terroristes, puisse retrouver la stabilité et l'esprit de concorde", a ajouté le chef de l’Etat en allusion à la crise née du coup d'Etat de mars 2012 et aux divisions de la société malienne autour de la question touareg.



Qui sera du voyage ? Le président français "sera accompagné par le ministre des Affaires étrangères, monsieur Laurent Fabius, le ministre de la Défense, monsieur Jean-Yves Le Drian et le ministre chargé du Développement, monsieur Pascal Canfin", poursuit le texte, sans plus de précision. 

Pas une première, mais... Ce n'est pas la première fois que François Hollande se rend sur le théâtre d'opérations françaises. La première fois, c'était juste après son investiture, en Afghanistan. Mais le déplacement avait été préparé dans le plus grand secret. Là, le chef de l'Etat a prévenu de sa visite, alors même que les combats continuent sur le terrain. La menace est donc réelle, mais elle est jugée "limitée et contenue" par l'Elysée.