Mais que devient François Fillon ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Retiré de la vie publique, le candidat LR battu au premier tour de la présidentielle en avril dernier se reconvertit en consultant.

Sa dernière prise de parole officielle remonte au 23 avril dernier. Troisième du premier tour de l'élection présidentielle, François Fillon, candidat des Républicains, quitte la scène politique française après deux mois d'une campagne rendue impossible par les révélations successives sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse Penelope. Six mois plus tard, l'ancien Premier ministre a changé de vie, tournant la page de près de trente ans d'engagement public pour se reconvertir dans le privé, à l'âge de 63 ans. 

Consultant dans un fonds d'investissement. C'est désormais chez Tikehau Capital, un fonds d'investissement, que François Fillon travaille. Chargé de faire rayonner le cabinet à l'international grâce à son carnet d'adresses, le vainqueur surprise de la primaire de la droite, il y un an, voyage beaucoup. États-Unis, Angleterre… On a même vu ce fan de course automobile à Singapour, lors du Grand Prix de Formule 1, en septembre. Il s'est remis à l'anglais intensif.

"Il a tourné la page". Plus de politique, en revanche. "Il a tourné la page", assurent ses proches. Lui indique qu'il ne prendra pas part au débat politique national et ne parrainera personne pour l'élection du président des Républicains, en décembre. François Fillon quittera même la présidence de son micro-parti, Force républicaine, pour transmettre le flambeau à l'un de ses fidèles, Bruno Retailleau, courant novembre.

Déjeuner avec des parlementaires. Beaucoup de ses anciens soutiens n'ont plus de contact avec lui. Soit ils ont essayé de le joindre, sans succès. Soit ils attendent un signe de sa part, qui ne vient pas. François Fillon a aussi appelé dans le vide, comme le raconte un député sortant battu : "Je ne veux pas papoter de nos défaites respectives." Il a quand même gardé quelques liens, déjeunant avec six parlementaires fin septembre. "Strictement amical", assure François Fillon, comme lorsqu'il a appelé quelques nouveaux sénateurs pour les féliciter.

Une instruction toujours en cours. Son nouveau projet, c'est une fondation sur les Chrétiens d'Orient, qui doit voir le jour début 2018. Il s'est d'ailleurs déjà renseigné auprès du ministère de l'Intérieur pour les démarches. Un agenda rempli, y compris sur le front judiciaire avec une instruction toujours en cours sur les soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur lui et son épouse. En revanche, contrairement à François et Penelope Fillon, leurs enfants ne sont pas mis en examen. C'est vécu comme un vrai soulagement par sa famille et lui-même, qui nous confie avoir passé de "super vacances".