Maillot mouillé, bazooka et strip-tease

  • A
  • A
Maillot mouillé, bazooka et strip-tease
@ MAXPPP et EUROPE1
Partagez sur :

De Bachelot à Maradona, florilège de petites phrases de la semaine, pas toutes très sport.

Madame mauvaise foi - "Franchement, quand moi je fais une demie à Miami, j'ai l'impression que cela passe totalement inaperçu", s’est agacée Marion Bartoli, accusant les médias de ne pas assez prêter attention à ses performances, contrairement à celles de sa rivale Aravane Rezaï. Jalouse ?

Monsieur optimiste - "Pour être franc, je ne m'attends pas à ce qu'un de mes joueurs revienne à la reprise avec le statut de champion du monde », a lâché Louis Van Gaal, l'entraîneur du Bayern Munich concernant la Coupe du monde de foot de cet été. Décryptage : ni la France (Franck Ribery), ni l’Argentine (Martin Demichelis), ni l’Allemagne (Philipp Lham) ne remportera le Mondial selon Graal. Du coup, il reste qui pour le titre ?

Madame Tee-shirt mouillé - "On a tous mouillé le maillot pour obtenir l'Euro 2016". Roselyne Bachelot n'a pas hésité à donner de sa personne pour la candidature de la France pour l’Euro de 2016.

Monsieur gâchette facile. "On ne peut pas laisser passer autant d’occasions. C’est très frustrant de le voir incapable de jouer son jeu sur la durée. D’habitude, Gaël a un bazooka dans les mains. Là, c’était des fléchettes !", a déclaré Guy Forget, capitaine de l’équipe de France, après la défaite de Gael Monfils face à l’Italien Fognini.

Monsieur exhibitionniste. "Si nous gagnons le Mondial, je me fous à poil sur l'Obélisque". C’est le pari qu’a lancé le sélectionneur argentin Diego Maradona, en faisant référence à l'obélisque qui trône au milieu de la plus grande avenue de Buenos Aires.

Monsieur lucide. "Autrefois, on ne parlait jamais de Boulogne-sur-Mer, y compris à la météo, aujourd'hui, on sait où Boulogne se trouve", a déclaré le maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, après que le portrait géant de Franck Ribéry a été dévoilé.