Mail anti-Hadopi : la CFTC demande des comptes à TF1

  • A
  • A
Mail anti-Hadopi : la CFTC demande des comptes à TF1
Partagez sur :

La CFTC du groupe TF1 a demandé lundi à la direction du groupe de "réaffirmer à ses salariés la garantie des libertés individuelles" après le licenciement d'un cadre hostile au projet de loi Hadopi.

"Au-delà des convictions personnelles des uns et des autres, la CFTC tient à ce que la loi et les libertés individuelles soient respectées au sein de l'entreprise", écrit lundi le syndicat. Cette lettre de la CFTC à la direction de TF1 intervient après le licenciement d'un cadre hostile au projet de loi Hadopi.

"Cette affaire rejaillit directement sur l'ensemble des salariés du groupe TF1", ajoute la CFTC. Le syndicat "s'interroge sur les conséquences graves que cela pourrait entraîner pour l'ensemble du personnel". Elle demande à la direction de "réaffirmer à ses salariés la garantie des libertés individuelles, d'opinions et d'expression, à titre privé".

Jérôme Bourreau, qui était responsable du pôle innovation web de TF1, avait écrit en février à sa députée Françoise de Panafieu (UMP) pour dénoncer le projet de loi Hadopi. Il a été licencié après que son courriel a été transmis à TF1 par un responsable du ministère de la Culture, qui a étésuspendu après la révélation de l'affaire. "Selon la direction, il semblerait que Jérôme Bourreau ait engagé l'entreprise en écrivant au député. La direction devra répondre à cette question pour clarifier cette affaire", ajoute la CFTC.