Made in France : Montebourg prône le "coup de pied aux fesses"

  • A
  • A
Made in France : Montebourg prône le "coup de pied aux fesses"
"Parfois, un bon coup de pied aux fesses, ça fait toutes les lois", dixit Arnaud Montebourg.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministre du Redressement productif voudrait voir plus de produits français dans le rayons de la grande distribution.

Arnaud Montebourg promet un "bon coup de pied aux fesses" aux enseignes de grande distribution qui ne jouent pas le jeu du Made in France. Interrogé, lors d'un déplacement dans les Vosges, sur les moyens qu'il entend mettre en œuvre pour imposer davantage de produits fabriqués en France en grandes surfaces, il a expliqué que, "parfois, un bon coup de pied aux fesses, ça fait toutes les lois".

"On va les convoquer". Le ministre va demander "un certain nombre d'actes de préférence" pour le 'made in France'. "On va les convoquer et on va leur dire: 'Voilà, vous m'aviez dit ça il y a un an, j'observe que ça n'est pas le cas. Il n'est pas besoin de prendre des décrets, de faire des lois'", a-t-il ajouté. "On ne peut pas venir dire au ministre du Redressement productif: 'On va faire des rayons made in France' et dans le même temps, même si ça n'est pas le cas de toutes, dire que finalement, il ne se passera rien et que la compétition n'est toujours qu'avec des produits fabriqués dans des pays low-cost."

Réaction épidermique. Piqué au vif, le secteur a réagit rapidement. Jacques Creyssel, invité de RTL, a considéré les propos du ministre comme "insultantes" et "totalement inacceptables, notamment pour tous nos salariés".

Il faut dire que dans les supermarchés et les hypermarchés, une grande majorité des produits sont 'made in France'. Dans l’alimentaire, la plupart des produits que l’on achète sont produits en France. Les fruits et légumes, à l’exception du bio, la viande, le fromage et le vin viennent quasiment tous de l’Hexagone. Arnaud Montebourg le reconnaît même dans son livre “La bataille du made in France”, 95% des marques de distributeurs sont 100% françaises.

Moins bon pour le reste. Le problème, c'est que la distribution met une forte pression sur les industriels pour qu’ils baissent leurs tarifs. C'est bon pour le client, mais pas pour les fournisseurs, et notamment les PME.

Et concernant les rayons non-alimentaires, c'est encore pire. Certains, comme les jouets ou la high-tech, sont vides de produits français. Cela dit, pas sûr que la grande distribution en soit responsable. Si cette dernière fait le choix de se fournir à l'étranger, c'est peut-être aussi parce que notre industrie n'est pas capable de rivaliser avec ses concurrents étrangers souvent moins chers.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW - Montebourg n'est "pas pour la fermeture au monde"

ZOOM - Le Made in France, trop cher, recule