Macron : "rendre aux Français leur confiance en eux"

  • A
  • A
Macron : "rendre aux Français leur confiance en eux"
@ FRANCOIS MORI / POOL / AFP
Partagez sur :

Juste après avoir été officiellement investi, le nouveau président de la République a rendu hommage à ses prédécesseurs et promis de renforcer la place de la France dans le monde.  

DISCOURS

Ce n’était pas un passage obligé. Mais à peine investi président de la République, Emmanuel Macron a tenu à prononcer dans la salle des fêtes de l’Elysée son premier discours de chef de l’Etat. Très grave, sans triomphalisme, il a rendu hommage à ses successeurs, sans exception, promis de réconcilier les Français, de renforcer sa place dans le monde et de refonder l’Europe.

"Rendre aux Français cette confiance en eux". "Les Français ont choisi l’espoir et l’esprit de conquête", a débuté Emmanuel Macron. "Ils ont choisi de réaffirmer leur foi qui ont fait d’eux un grand peuple. Qu’ils en soient ici remerciés. La responsabilité qu’ils m’ont confiée est un honneur dont je mesure la gravité", a poursuivi le président de la République. "Depuis des décennies, la France doute d’elle-même", a aussi déclaré Emmanuel Macron, assurant que sa première exigence "sera de rendre aux Français cette confiance en eux depuis trop longtemps affaibli". "Notre pays porte en son sein toutes les ressources pour figurer au premier rang des nations. Nous tenons entre nos mains tous les atouts qui font les grandes puissances", a ensuite insisté le chef de l’Etat.

"Une Europe refondée et relancée". Emmanuel Macron a également parlé d’Europe, l’un des sujets qu’il a mis en avant pendant sa campagne. "L’Europe dont nous avons besoin sera refondée et relancée", a-t-il affirmé. "Nous aurons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique et plus politique car elle est l’instrument de notre souveraineté et de notre liberté. J’y oeuvrerai", a promis le président de la République.

Un hommage à ses prédécesseurs. Le nouveau chef de l'Etat a également salué les efforts "remarquables" de ses prédécesseurs : le général de Gaulle "qui oeuvra pour redresser la France et lui rendre son rang dans le concert des nations"; Georges Pompidou "qui fit de notre pays une puissance industrielle majeure"; Valéry Giscard d'Estaing "qui sut faire entrer la France et sa société dans la modernité". Emmanuel Macron a ensuite mentionné "François Mitterrand qui accompagna la réconciliation du rêve français et du rêve européen"; Jacques Chirac "nous donnant le rang d'une nation sachant dire non aux prétentions des va-t-en guerre"; Nicolas Sarkozy "ne comptant pas son énergie pour résoudre la crise financière qui avait si violemment frappé le monde. Et je songe bien sûr à François Hollande faisant oeuvre de précurseur avec l'accord de Paris sur le climat et protégeant les Français dans un monde frappé par le terrorisme", a-t-il conclu.