Macron demande la levée de l'embargo affectant les populations du Qatar

  • A
  • A
Macron demande la levée de l'embargo affectant les populations du Qatar
Emmanuel Macron a demandé vendredi la levée "le plus rapidement possible" des "mesures d'embargo affectant les populations du Qatar".@ AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a demandé à ce que les mesures d'embargo touchant les familles et les étudiants soient levées, au cours d'une rencontre avec l'émir cheikh Tamim Al Thani.

Emmanuel Macron a demandé vendredi la levée "le plus rapidement possible" des "mesures d'embargo affectant les populations du Qatar", selon un communiqué de l'Elysée publié à l'issue d'une rencontre entre le président de la République et l'émir qatari, cheikh Tamim Al Thani.

Les familles et les étudiants concernés. "Le président de la République a demandé que les mesures d'embargo affectant les populations du Qatar, en particulier les familles et les étudiants, soient levées le plus rapidement possible", affirme le communiqué. Emmanuel Macron et l'émir "ont évoqué la crise en cours entre le Qatar et plusieurs pays du Moyen-Orient. Le président de la République a exprimé sa préoccupation face à des tensions qui menacent la stabilité régionale, entravent la résolution politique des crises et l'efficacité de notre lutte collective contre le terrorisme", précise-t-il.

Doha, accusée de soutenir des groupes islamistes radicaux. Le 5 juin, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions économiques (arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres) après l'avoir accusé de soutenir des groupes islamistes radicaux. Doha a rejeté ces accusations.

Merkel appelle à de "discrètes négociations". Plus tôt dans la journée, l'émir avait rencontré à Berlin la chancelière allemande Angela Merkel. Elle a appelé les acteurs de la crise à "s'asseoir à une même table", estimant que les négociations entre le Qatar d'une part, et d'autre part l'Arabie Saoudite et ses alliés, devaient être discrètes pour réussir.