Macron à Bobigny : "On a fait trop de promesses" en banlieue

  • A
  • A
Macron à Bobigny : "On a fait trop de promesses" en banlieue
Emmanuel Macron a promis quant à lui de revenir en banlieue.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Lors d'un déplacement à Bobigny, l'ancien ministre de l'Économie a affirmé qu'"on a fait trop de promesses" et "trop de concessions" aux banlieues par "clientélisme".

Emmanuel Macron a dénoncé lundi à Bobigny, lors de son premier déplacement en banlieue, "le clientélisme" et les trop nombreuses "promesses" et "concessions" selon lui faites par le passé aux habitants des quartiers populaires. "Je ne ferai pas de promesses. Je vais d'abord écouter, je ferai ensuite des propositions" car, en banlieue, "on a fait trop de promesses, parfois aussi trop de concessions et dans les deux cas bien souvent par clientélisme", a déclaré l'ancien ministre de l'Économie lors d'une visite au Campus des métiers de l'entreprise à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. 

"On a créé de la déception". "Pour avoir le soutien (des populations, ndlr), on a expliqué qu'on allait protéger tel ou tel intérêt, qu'on allait accepter des choses qui ne sont pas conformes aux lois de la République", a-t-il déploré. Surtout, à trop promettre, "on crée de la déception ou de la séparation, donc l'approche que je vais avoir, c'est d'abord une approche d'écoute, d'humilité", a poursuivi Emmanuel Macron. Avant d'achever son déplacement, Emmanuel Macron a fait une promesse : celle de revenir "dans les prochaines semaines en banlieue" pour écouter ces "gens qui ont des idées, qui ont envie de s'exprimer, de dire ce qu'ils vivent".