M. Delors vient à la rescousse de sa fille

  • A
  • A
M. Delors vient à la rescousse de sa fille
@ REUTERS
Partagez sur :

"Ma fille est la meilleure", a estimé jeudi l'ancien président de la Commission européenne.

Au moment où le camp Hollande peut s'enorgueillir de nouveaux ralliements, Martine Aubry a reçu un soutien de taille, jeudi, en la personne de Jacques Delors. "Je considère que ma fille est la meilleure et qu'il faut la soutenir", a estimé l'ancien président de la Commission européenne, insistant notamment sur l'expérience de sa fille, à huit mois de la présidentielle. Une manière de renvoyer dans ses cordes François Hollande, en bonne grâce dans les sondages mais qui, contrairement à Martine Aubry, n'a jamais exercé de fonctions gouvernementales.

"La meilleure pour affronter Nicolas Sarkozy"

"C'est la meilleure parce qu'elle a l'expérience gouvernementale, elle a une très grande maîtrise des dossiers, une générosité personnelle au-delà de tout ce qu'on peut imaginer, et par conséquent elle est la meilleure pour affronter Nicolas Sarkozy", a détaillé Jacques Delors.

Jusqu'ici, l'ancien ministre de l'Economie était resté très discret depuis le lancement de la campagne de sa fille, le 23 juin. Dans l'ombre, Jacques Delors lui apportait pourtant déjà son expertise économique, dans le cadre de la cellule de veille sur la crise mise en place par Martine Aubry.  

Dans une interview accordée au Parisien mardi, Martine Aubry était revenue sur le rôle qu'elle comptait donner à son père lors de la campagne. "Le fait de savoir que mon père m’accompagne dans ce moment est très important […] mais je n’en joue pas, avait-elle promis. Je ne pose pas en photo avec mes parents, je ne veux pas les utiliser. Ils sont trop précieux pour moi".