Lynchage : Hortefeux à Grenoble

  • A
  • A
Lynchage : Hortefeux à Grenoble
Partagez sur :

Le ministre a annoncé qu'il allait présenter un plan de sécurisation des transports.

Brice Hortefeux a annoncé lundi à Grenoble qu'il présenterait "cette semaine" un plan national de sécurisation des transports, après sa visite à l'hôpital où est soigné le géographe de 23 ans violemment agressé vendredi.

Bilan de la délinquance jeudi

"Le plan de sécurisation que j'annoncerai cette semaine comportera un volet spécifique pour les tramways", a précisé le ministre de l'Intérieur. Cette annonce, qui pourrait être faite jeudi lors d'une conférence de presse du ministre sur le bilan de la délinquance au premier trimestre 2010, porterait ainsi sur "l'ensemble des transports collectifs terrestres", a précisé son entourage.

Vendredi soir, Martin, géographe de 23 ans, a été violemment frappé et poignardé en plein centre de Grenoble pour un différend portant sur des cigarettes, par une dizaine de jeunes qui venaient d'emprunter le même tramway. L'équipe médicale a porté des "appréciations encourageantes" sur d'éventuelles séquelles neurologiques que pourrait garder le jeune homme sorti du coma dimanche, a expliqué Brice Hortefeux.

Deux interpellations

Le ministre, après avoir rencontré les proches de la victime pour exprimer "toute l'émotion de l'Etat face à un acte aussi lâche et inadmissible", a rappelé que deux personnes avaient été interpellées lundi dans l'affaire.

L'une d'elle, connue des services de police pour violences, avait déjà été interpellée vendredi soir, mais avait dû être relâchée, aucun témoin ne l'ayant reconnue, a dit le ministre, selon lequel l'enquête avance "rapidement".

Cette personne a pu être à nouveau interpellée lundi après avoir été "formellement identifiée" sur les bandes des caméras de vidéo-protection, a-t-il enfin ajouté.