LR ne doit pas avoir de "double discours" sur la SNCF, selon Wauquiez

  • A
  • A
LR ne doit pas avoir de "double discours" sur la SNCF, selon Wauquiez
@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

"Ça fait des années qu'on dit qu'il faut qu'on change le statut des cheminots", a rappelé mercredi le président de LR Laurent Wauquiez.

Les Républicains (LR) ne doivent pas avoir de "double discours", et leurs députés ont donc voté la réforme de la SNCF par "sincérité" et "honnêteté", a expliqué mercredi leur président, Laurent Wauquiez. Sur les 102 membres du groupe Les Républicains au Palais Bourbon, 74 ont voté pour la réforme mardi en première lecture, 24 se sont abstenus et deux ont voté contre, dont l'un des secrétaires généraux adjoints du parti, Julien Aubert.

"Absurde de ne pas voter cette loi". "Ce que j'ai souhaité est très simple, je me suis engagé dessus avec Christian Jacob (président du groupe LR à l'Assemblée) : que les Républicains n'aient pas de double discours. C'était pour moi à la fois une question d'honnêteté et de sincérité", a-t-il déclaré sur RTL. 

"Ça fait des années qu'on dit qu'il faut qu'on change le statut des cheminots. Et donc pour moi c'était absurde de ne pas voter cette loi. Bien sûr on peut la critiquer, elle ne va pas assez loin, il y a des points sur lesquels ce n'est pas clair", mais "c'est une bonne nouvelle pour l'entreprise", a poursuivi le président d'Auvergne-Rhône-Alpes. "C'est aussi une façon de marquer que notre opposition sur certains sujets sera très déterminée -les question de la CSG, du gaspillage de l'argent public, de l'immigration-, mais que quand c'est dans l'intérêt de la France, ce n'est pas un problème pour nous de soutenir des réformes auxquelles on croit", a expliqué Laurent Wauquiez.