LR : De Calan juge "qu'à partir de 10%" sa ligne pourra "se faire entendre"

  • A
  • A
LR : De Calan juge "qu'à partir de 10%" sa ligne pourra "se faire entendre"
Maël de Calan se dit prêt à travailler avec Laurent Wauquiez qu'il juge pourtant "extrêmement clivant".@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Le proche d'Alain Juppé espère pouvoir incarner la voix des modérés face à la ligne dure de Laurent Wauquiez, annoncé comme le grand favori de l'élection des 10 et 17 décembre.

Le juppéiste Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains dimanche prochain, a estimé lundi qu'"à partir de 10%", la ligne qu'il défend "pourra continuer à se faire entendre" au sein de LR, et serait "incontournable" au-delà de 20%. "J'ai bien conscience d'être challenger. A partir de 10%, la ligne que je défends, qui est libérale, européenne et sociale, pourra continuer à se faire entendre au sein des Républicains. Au-delà de 20%, elle sera incontournable", affirme-t-il dans un entretien au Parisien.

"La grande maison" des Républicains. Maël de Calan, qui affrontera Florence Portelli et le favori Laurent Wauquiez, dit que, "comme Gérard Larcher, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et bien sûr Alain Juppé", il veut défendre ses convictions "dans la grande maison, c'est-à-dire au sein de LR". "Même si Laurent Wauquiez est élu président du parti".

Réunir la droite modérée face à Laurent Wauquiez. Il juge le discours du président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes "extrêmement clivant". Il affirme néanmoins qu'il pourrait travailler avec lui, "si Les Républicains ne se referment pas sur cette ligne de plus en plus dure". "Si la droite modérée se disperse en deux ou trois chapelles, elle n'aura aucune chance de peser", dit-il.