Longuet "totalement favorable" au plan anti-terrorisme de Cazeneuve

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien ministre UMP de la Défense regrette encore que les politiques n'aient pas eu les moyens d'empêcher Merah d'agir.

L'INFO. Un Marocain vivant en France a été interpellé à Casablanca avec ses deux fillettes françaises. Il est soupçonné d'avoir voulu rejoindre l’EI par la Turquie. Ancien ministre de la Défense, Gérard Longuet, invité jeudi matin d’Europe 1, s’est dit favorable au plan anti-terrorisme défendu par Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur : "totalement ! Il fait un travail qui s’appuie sur les services du ministère de l’Intérieur. Nous connaissons leur sérieux et nous voulons leur donner les moyens juridiques de saisir les informations en amont, de pouvoir suivre des candidats au terrorisme et de pouvoir intervenir avant qu’il n’ait frappé, que ce soit en France ou à l’extérieur."

Merah, "une lâcheté et une violence incroyables". Est-ce à dire qu’il est favorable à une surveillance individuelle plus grande et préventive ? "Nous y sommes obligés. Comme ancien ministre de la Défense, je regrette que nous n’ayons pas pu tout faire pour neutraliser Merah, qui a tué des enfants dans une école juive de Toulouse, qui a tué quatre soldats, avec une lâcheté et une violence incroyable."

"Important que la représentation nationale entre dans le détail". Quant à la commission d’enquête réclamée par ses collègues sénateurs sur les filières djihadistes, Gérard Longuet estime que "c’est très important que la représentation nationale entre dans le détail et fasse parler le maximum de Français compétents : policiers, magistrats mais aussi ceux qui vivent dans les cités. On a besoin de les connaître. Dans la société française, il y a une toute petite minorité qui ne se reconnaît en rien dans notre République et voit l’autre comme un adversaire".

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview en vidéo :



Gérard Longuet : "donner les moyens juridiques...par Europe1fr