Loi Travail : Valls "va recevoir les organisations de jeunesse"

  • A
  • A
Loi Travail : Valls "va recevoir les organisations de jeunesse"
Les jeunes étaient nombreux à manifester contre la loi El Khomri mercredi.@ .ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre Manuel Valls va recevoir "dans les prochains jours" les "organisations de jeunesse" pour évoquer la loi Travail.

Manuel Valls "va recevoir les organisations de jeunesse" dans les "prochains jours", a déclaré jeudi sur France 2 la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain des manifestations contre le projet de loi de réforme du travail.

L'Unef, premier syndicat étudiant, a annoncé qu'il serait reçu à Matignon par le Premier ministre et la ministre du Travail, vendredi à 10h. 

"Continuer le dialogue". "Le Premier ministre va recevoir les organisations de jeunesse pour pouvoir continuer le dialogue avec elles", a assuré la ministre, qualifiant les manifestations de la veille de "mobilisation sérieuse qu'il faut écouter" et précisant que ces organisations seraient reçues "dans les prochains jours". "Le gouvernement est complètement dans le dialogue (...), il va continuer à l'être", a-t-elle ajouté. "Il faut que chacun de ceux qui ont participé à cette mobilisation et qui ont un certain nombre d'inquiétudes à faire valoir, mais aussi des aspirations, je parle notamment de la jeunesse, puissent être entendus", a-t-elle insisté.

Entendre les jeunes dans la rue. "On a eu une petite centaine d'établissements qui ont été bloqués, il y a eu plusieurs milliers voire dizaines de milliers de jeunes qui sont sortis dans les rues. Je crois qu'il faut les entendre et faire d'eux des interlocuteurs", a encore déclaré Najat Vallaud-Belkacem, rappelant que le gouvernement avait "donné la priorité à la jeunesse dans ce quinquennat". Il faut selon elle "démontrer (aux jeunes) en quoi les mesures qui sont déjà dans ce texte, mais qui peuvent être améliorées, sont de nature" à remédier aux dysfonctionnements du "marché du travail qui laisse dehors une large majorité de la population".

Le CPA pourrait être amélioré. A la question de savoir ce qui selon elle peut être amélioré dans le texte, la ministre a évoqué "par exemple" le compte personnel d'activité "qui va permettre à chaque salarié de capitaliser ses droits" et représente "un progrès considérable". "On pourrait espérer l'améliorer encore pour faire en sorte que les jeunes y trouvent leur compte", a-t-elle dit.