Loi Travail : Sandro Gozi ne comprend pas pourquoi "la France est aussi timide et timorée"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Secrétaire d’Etat du Conseil italien des ministres s'est étonné, sur Europe 1, des très fortes oppositions à la loi El-Khomri, dont il considère la portée "plutôt réduite".

Alors que l’examen du projet de loi Travail débute mardi à l’Assemblée nationale, Sandro Gozi, le Secrétaire d’Etat italien du Conseil des ministres, invite les Français à davantage d'"audace" autour de ce texte et, plus généralement, des réformes.

Plus de flexibilités. "Je ne comprends pas pourquoi, en France, on est aussi timide et timoré face à une réforme qui est déjà, par rapport au point de départ, plutôt réduite", a estimé mardi ce proche de Matteo Renzi au micro d’Europe 1. Il cite l’exemple italien : "On a réglé le problème avec une réforme qui donne beaucoup plus de flexibilité à l’embauche et au licenciement, et beaucoup plus de sécurité avec des protections croissantes dans le temps. Ça a marché. Dans la dernière année et demi nous avons créé plus de 936.000 nouveaux emplois. Le chômage est descendu de 13,6 à 11,4%, c’est la bonne direction !"

"Responsabilité et de clairvoyance". Sandro Gozi l’assure, la relance économique de la France profitera aussi au marché européen. "C’est important, en Europe, si le marché du travail en France recommence à marcher et à fonctionner de façon efficace." "Je sais qu’aujourd’hui il y a un débat à l’Assemblée nationale. J’espère que tout le monde fera preuve de responsabilité et de clairvoyance", a-t-il encore déclaré.