Loi Travail : Laurent Berger dénonce les grévistes "pas concernés"

  • A
  • A
Loi Travail : Laurent Berger dénonce les grévistes "pas concernés"
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le chef de file de la CFDT a estimé dimanche que les blocages venaient des salariés pas concernés par le projet de loi Travail.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, estime que les blocages contre le loi Travail "viennent de salariés et d'agents qui ne sont pas concernés par le projet de loi" et déplore "un jeu de rôles" entre la CGT et le gouvernement, dans une interview au Journal du Dimanche. "Je constate que les blocages viennent de salariés et d'agents qui ne sont pas concernés par le projet de loi. Il ne faut pas non plus accepter la dérive des mouvements d'extrême gauche, qui saccagent des locaux de la CFDT ou insultent des salariés", souligne le leader syndical, ajoutant qu''il faut faire attention, poser les limites". 


>> Projet de loi El Khomri : ce qu'il pourrait changer pour les salariés, à lire ici.

Le rôle de la CGT pointé du doigt. Interrogé pour savoir pourquoi le conflit sur la loi Travail n'est toujours pas terminé, Laurent Berger y voit "deux causes principales". Tout d'abord, le premier projet du gouvernement était "inacceptable" et "ce ressenti très négatif a perduré alors que le texte a largement évolué en faveur des salariés, grâce à notre action." "L'autre raison", poursuit-il, "ce sont les postures. Nous assistons à un jeu de rôles où chacun prétend montrer ses muscles. Il y a d'un côté un gouvernement en difficulté et de l'autre une organisation syndicale qui a voulu refaire son unité".

Le patron de la CFDT estime par ailleurs que la méthode adoptée par le gouvernement "fut très mauvaise", car "elle n'a pas permis de donner le sens du projet". "Regardez où cela aboutit. Le projet de loi préconise le dialogue mais il hystérise la société. Pierre Gattaz y est autant opposé que la CGT", affirme Laurent Berger.