Logement social: l'Etat cède du terrain

  • A
  • A
Logement social: l'Etat cède du terrain
Cécile Duflot présentera son projet de loi sur le logement en Conseil des ministres mercredi.@ Christophe Morin/MaxPPP
Partagez sur :

ZOOM - Un projet de loi facilitant la vente de 930 terrains a été présenté mercredi.

Des espaces ferroviaires, des casernes, des terrains préfectoraux… Pour doper la construction de logements sociaux, l'Etat veut se séparer de 2.000 hectares lui appartenant. Cécile Duflot, la ministre du Logement a présenté mercredi au Conseil des ministres un projet de loi dont un volet portera sur la cession de ce patrimoine foncier. L'autre levier prévu par ce texte est la hausse de 20 à 25% de l'obligation de HLM dans les communes de plus de 3.500 habitants.

Il s'agit de créer "un choc d'offre nécessaire pour encourager la libération du foncier", a souligné le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au cours du Conseil des ministres, cité par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem.

"Nous avons environ 930 terrains de l’État et de ses opérateurs qu'on peut céder très vite", a pour sa part expliqué à Europe 1 Cécile Duflot. Certains terrains pourront même être cédés gratuitement aux collectivités, "si les projets qui sont réalisés comportent du logement social et du logement très social".

110.000 logements d'ici 2016

29.11.Immobilier.Construction.chantier.930.620

© REUTERS

Alors qu'un million de logements manquent en France, l'objectif affiché pour ce projet est de construire 110.000 logements d'ici 2016. "Cela va contribuer à la mobilisation générale pour le logement et l'objectif du gouvernement de construire 500.000 logements par an", se félicite la ministre.

La liste détaillée des terrains concernés devait être mise en ligne dès mercredi sur le site du ministère du Logement. L'Etat entend notamment vendre l'ancienne école de sous-officiers de gendarmerie à Libourne, ainsi que plus de 2 hectares d'espace ferroviaire près de la gare de Thionville. Après le Conseil des ministres, Cécile Duflot se rendra en outre avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à la caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, un site dont la vente traîne depuis des années.

Tous les terrains ne se valent pas

Pour le promoteur Guy Nafylian, le pari est toutefois audacieux, car tous les terrains ne se valent pas. "La prison qui se trouve dans le centre de Nantes, elle est en plein centre-ville, c'est un terrain parfaitement approprié", estime-t-il au micro d'Europe 1. En revanche, "il y a d'autres terrains qui sont plus éloignés du centre-ville et qui ne sont pas adaptés pour réaliser des logements, même des logements sociaux", note le promoteur.

Sans compter le fait que certains sites présentent des nuisances. "Les terrains situés près des voies SNCF ne sont pas les meilleurs terrains pour construire des logements", remarque Guy Nafylian, pour qui "nous avons besoin de logements tout de suite".

A la sortie du Conseil des ministres, la ministre du Logement, Cécile Duflot a souligné qu'il s'agissait dans l'immédiat de répondre à "l'explosion du coût du logement" par un texte qui "j'espère, (sera voté) dans quelques semaines, dans quelques jours".

Selon la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, "une grande loi logement sera par ailleurs adoptée au premier semestre (2013) qui permettra de mener toutes les réformes de fond" sur le logement et, au-delà, sur "la ville, l'urbanisme et l'égalité des territoires".