"Lobbies sionistes" : "la polémique avec Poisson est close"

  • A
  • A
"Lobbies sionistes" : "la polémique avec Poisson est close"
Jeudi dernier, il avait dénoncé dans une interview à Nice Matin "la soumission aux lobbies sionistes" de Hillary Clinton, la candidate démocrate de la présidentielle américaine.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Pour Thierry Solère, la polémique autour des propos de Jean-Frédéric Poisson sur les "lobbies sionistes" est "close".

La polémique suscitée par les propos de Jean-Frédéric Poisson sur les "lobbies sionistes" aux Etats-Unis est "close" après les excuses du candidat à la primaire de la droite, a fait savoir mardi Thierry Solère, président de la commission d'organisation du scrutin. "Jean-Frédéric Poisson est venu devant (notre) commission, il a exprimé publiquement des regrets et fait ses excuses. Il a aussi annoncé qu'il ne participerait pas à la réunion publique de Robert Ménard (maire de Béziers, proche du FN) en décembre, ce qui est une bonne chose", a déclaré le député LR des Hauts-de-Seine. "A l'unanimité, la commission considère que la polémique est close", a-t-il ajouté.

Des excuses après le tollé. Président du Parti Chrétien démocrate (PCD) et candidat à la primaire, Jean-Frédéric Poisson a demandé "pardon" à la communauté juive de France pour ses propos sur les "lobbies sionistes", lundi sur France Info. Jeudi dernier, il avait dénoncé dans une interview à Nice Matin "la soumission aux lobbies sionistes" de Hillary Clinton, la candidate démocrate de la présidentielle américaine. Le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) avait aussitôt demandé à la Haute autorité pour la primaire "une condamnation ferme" de ces propos.

Verdict mercredi. Saisie par Nathalie Kosciusko-Morizet, également candidate à la primaire, la Haute-Autorité se réunira mercredi matin et rendra sa décision dans la foulée. Elle tiendra compte de tous les éléments dont la réunion de la commission d'organisation présidée par Thierry Solère, a-t-elle indiqué.