ll y aura moins de ministres à la rentrée

  • A
  • A
ll y aura moins de ministres à la rentrée
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon Claude Guéant, le président devrait opter pour un gouvernement "plus resserré".

En octobre, le gouvernement devrait être "plus resserré". C'est Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée, qui l'affirme jeudi dans un interview donnée au Figaro magazine, au lendemain de l'annonce par le président d'un remaniement prévu pour octobre.

"Aucune raison d'aller vite"

"Le président a dit que la question [d'un remaniement] se poserait après les retraites. Il n'y a aucune raison d'aller plus vite", a expliqué le secrétaire général de l'Elysée au magazine.

Pendant la campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy avait évoqué un gouvernement composé d'une quinzaine de ministres. "Leur nombre a augmenté depuis. Mon sentiment est que le président reviendra à un gouvernement plus resserré", a ajouté Claude Guéant alors que le gouvernement actuel compte 39 membres, ministres et secrétaires d'Etat.

Avec ces déclarations Claude Guéant rejoint Bernard Accoyer. Le président UMP de l'Assemblée estime également "qu'un gouvernement resserré irait dans le sens d'une meilleure maîtrise de la dépense publique".

Il exclut la démission de Woerth

Lors de cette interview, Claude Guéant a par ailleurs rappelé le soutien du président à son ministre du Travail, Eric Woerth, pris dans la polémique Bettencourt. "Eric Woerth n'a rien à se reprocher", a martelé le secrétaire général de l'Elysée.

Prié de dire si la question de la démission d'Eric Woerth s'est posée, il répond: "A aucun moment. Pourquoi voulez-vous que quelqu'un démissionne ou qu'il soit remercié dès lors qu'il n'a rien fait qui puisse lui être reproché ?", s'est-il interrogé.

Enfin Claude Guéant a également exclu, a priori, qu'Eric Woerth quitte ses fonctions de trésorier de l'UMP, une double casquette dénoncée à gauche mais également par certains dirigeants de droite, dont l'ancien Premier ministre Alain Juppé.