Lionel Gilberti : une sénatrice UMP proteste

  • A
  • A
Partagez sur :

La sénatrice UMP Joëlle Garriaud-Maylam a dénoncé vendredi "une justice familiale franco-allemande à deux vitesses" après la validation de l'extradition vers l'Allemagne d'un père français, visé par un mandat d'arrêt européen pour pension alimentaire impayée.

>> A lire aussi : Un père divorcé extradé en Allemagne

"L'Irlande, Chypre, la Belgique, la Finlande, la Suède, Luxembourg et l'Autriche n'exécutent les mandats d'arrêt européens qu'après avoir vérifié qu'ils répondaient à un tel principe. Pourquoi la France n'en ferait-elle pas autant?", s'interroge dans un communiqué Mme Garriaud-Maylam, représentante des Français de l'étranger.

La sénatrice relève que "la France ne recoure, elle, jamais à de telles procédures en cas de non paiement d'une pension alimentaire par un ressortissant étranger", et affirme avoir alerté la ministre de la Justice Christiane Taubira et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur cette "apparente disproportion".