Lettres de Mitterrand à Anne Pingeot : "c'était le grand amour de sa vie et c'était réciproque"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Philip Short, auteur d'une biographie de François Mitterrand, Anne Pingeot a publié les lettres que l'ancien président lui avait écrites pour "établir sa vérité".

Lettres à Anne. C'est le titre du livre, publié la semaine prochaine, qui rassemble les plus de 1.000 lettres écrites par l'ancien président de la République, François Mitterrand, à sa maîtresse Anne Pingeot, mère de sa fille Mazarine. À l'intérieur de ces missives, les mots d'un homme amoureux, qui ose le dire et l'écrire, loin de l'image d'un chef d'État froid et cynique qu'il a pu renvoyer pendant ses mandats.

"Établir la vérité". Si cette correspondance est rendue publique maintenant, c'est qu'Anne Pingeot l'a voulu ainsi. "Pas pour se mettre en avant, mais plutôt pour établir sa vérité", estime sur Europe 1 Philip Short, journaliste et écrivain, auteur d'une biographie de François Mitterrand. Il souligne aussi que le timing est parfait pour cette publication. "C'est le mois du centenaire de la naissance de François Mitterrand. Danielle Mitterrand n'est plus là [elle est décédée en 2011, ndlr], il n'est donc plus question de la blesser gratuitement en publiant ces lettres."

"Le grand amour de sa vie". Philip Short voit aussi dans cette initiative, de la part d'une femme qui a toujours été très discrète et n'a jamais parlé publiquement, la "suite logique d'une série de démarches. "Anne était aux funérailles de François Mitterrand, ensuite elle a voulu se dévoiler un petit peu pour mon livre. Maintenant, c'est un saut supplémentaire", analyse-t-il. Cet ouvrage doit permettre de montrer qu'elle "était aux côtés de François Mitterrand pendant 34 ans, que c'était le grand amour de sa vie et que c'était réciproque". 

INTERVIEW - "C’est une stupéfaction" confie Georges-Marc Benamou, un proche de l'ancien président :