L'état d'urgence "ne peut être renouvelé indéfiniment", prévient le vice-président du Conseil d'État

  • A
  • A
L'état d'urgence "ne peut être renouvelé indéfiniment", prévient le vice-président du Conseil d'État
Le vice-président du Conseil d'État affirme que l'état d'urgence ne peut pas durer "indéfiniment"@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

L'état d'urgence, que François Hollande veut prolonger jusqu'à la présidentielle, est "un état de crise qui ne peut être renouvelé indéfiniment", prévient Jean-Marc Sauvé. 

Alors que François Hollande et Manuel Valls souhaitent prolonger l'état d'urgence, le vice-président du Conseil d'État, Jean-Marc Sauvé, prévient qu'il "ne peut pas être renouvelé indéfiniment", dans un entretien au journal Le Monde.

"A ce jour, nous n'avons pas été saisis par le gouvernement d'un nouveau projet de prorogation. Si cela devait être le cas, l'assemblée générale du Conseil d'Etat prendrait ses responsabilités et donnerait son avis", a ajouté le chef de la plus haute juridiction administrative de France.

"Le terrorisme est là, la menace est lourde". S'il reconnaît que l'état d'urgence en vigueur depuis les attentats de novembre 2015 "ne peut pas être prolongé indéfiniment", Manuel Valls a indirectement répondu, vendredi à Jean-Marc Sauvet. Le Premier ministre a ainsi affirmé que "Le terrorisme [était] là" et que "La menace [était] lourde". Justifiant du même coup la nouvelle prolongation jusqu'à la présidentielle proposée par l'exécutif.