Les 3 priorités du gouvernement en 2016 : terrorisme, emploi et investissement

  • A
  • A
Les 3 priorités du gouvernement en 2016 : terrorisme, emploi et investissement
@ AFP
Partagez sur :

A la sortie du premier Conseil des ministres de l'année, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé les priorités du gouvernement en 2016. 

Le gouvernement a "trois grandes priorités" pour 2016, la lutte contre le terrorisme, la bataille contre le chômage et la préparation de l'avenir avec l'investissement, a annoncé Stéphane Le Foll lundi à l'Elysée.

Une année de travail au service de ces "trois grandes priorités". A la sortie du premier Conseil des ministres de l'année, le porte-parole du gouvernement a affirmé devant les journalistes que "2016 sera une année de travail au service" de ces "trois grandes priorités". Stéphane Le Foll a rappelé que concernant la lutte contre le terrorisme, "les débats" se concentreront sur "la réforme constitutionnelle", incluant l'Etat d'urgence et la déchéance de nationalité pour les personnes convaincues de terrorisme qui doit être présentée en janvier au Parlement. 

Un début d'année "marqué par des mesures importantes". Sur l'emploi, il a assuré que le président François Hollande avait rappelé que ce début d'année était "marqué par la mise en oeuvre d'un certain nombre de mesures très importantes", citant la prime d'activité, la sécurité sociale universelle et le compte personnel d'activité "qui attachera des droits au travail et à tous ceux qui ont besoin au travers de ce travail de valoriser leurs activités". Enfin, le porte-parole du gouvernement a expliqué que la troisième priorité serait "la préparation de l'avenir avec l'enjeu des investissements". 

Des investissements à venir, notamment dans le domaine écologique. "Le président de la République a rappelé le fait qu'on devait mobiliser des moyens spécifiques pour faire en sorte que la France reste le pays en avance après la réussite de la COP21 dans ce qu'on appelle la transition écologique et énergétique", a rapporté le ministre de l'Agriculture. Il a expliqué que les mesures annoncées sur les énergies renouvelables, la mobilité ou l'isolation des bâtiments seraient financées par une troisième tranche du programme d'investissements d'avenir (PIA 3) et par "la mise en oeuvre des moyens liés à la caisse des dépôts et consignations qui devra participer à cet effort".