Les syndicats plaident pour des normes sociales mondiales

  • A
  • A
Les syndicats plaident pour des normes sociales mondiales
Partagez sur :

Les dirigeants des principales centrales syndicales françaises ont demandé lundi à Nicolas Sarkozy de défendre devant l'Organisation internationale du travail (OIT) le respect de normes sociales internationales.

CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC et Unsa : tour à tour, les représentants de ces six syndicats se sont succédé lundi à l’Elysée. Il s'agissait de préparer l'intervention de Nicolas Sarkozy devant la conférence annuelle de l'Organisation internationale du Travail (OIT) qui aura lieu le 15 juin prochain à Genève.
Selon le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault, les dirigeants syndicaux ont critiqué l'absence de l'OIT au sommet du G20, le 2 avril, et le peu de cas fait, selon eux, par les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 du respect des normes sociales internationales. "Donc, la première attente c'est un discours qui affirme et renforce la place de l'OIT dans les institutions internationales", a poursuivi Bernard Thibault.

"Ce que nous dit le président, c'est qu'il a l'intention de défendre une vision que porterait la France du rôle et de la vocation de l'OIT à l'avenir et de la place des normes sociales dans le commerce mondial", a précisé Bernard Thibault. "Nous allons bien sûr être très attentifs à la teneur de ce discours."

A cinq jours d'une nouvelle journée de manifestations, samedi, Nicolas Sarkozy n'a pas évoqué avec ses interlocuteurs les suites des élections européennes de dimanche, qui se sont soldées par une victoire de l'UMP. Le chef de l'Etat leur a donné rendez-vous début juillet pour faire le point sur les mesures prises par le gouvernement ces derniers mois face à la crise économique et à la grogne sociale de l'hiver dernier et du printemps.