Les sympathisants UMP souhaitent toujours Sarkozy

  • A
  • A
Les sympathisants UMP souhaitent toujours Sarkozy
@ REUTERS
Partagez sur :

SONDAGE - 78% des sympathisants UMP souhaitent qu'il soit candidat en 2017 mais 59% des Français sont contre.

Nicolas Sarkozy est toujours le champion à l'UMP, dont 78% des sympathisants souhaitent qu'il soit candidat en 2017, mais est rejeté par l'ensemble des Français, 59% ne voulant pas qu'il se présente, selon un sondage Ifop pour le JDD.

A la question "souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit candidat à l'élection présidentielle" de 2017?, 78% des sympathisants répondent oui, contre 22% non. La proportion est inverse avec l'ensemble des Français: 41% veulent sa candidature, 59% non. Les sympathisants UMP sont favorables à 52% à une candidature du maire de Bordeaux, Alain Juppé, 47% n'y étant pas favorable (1% ne se prononcent pas). 45% des Français souhaitent sa candidature, 54% n'y sont pas favorables (1% ne se prononcent pas). François Fillon obtient les mêmes résultats qu'Alain Juppé auprès de l'ensemble des Français. 52% des sympathisants UMP ne veulent pas sa candidature (47% oui, 1% ne se prononcent pas).

Les sympathisants UMP souhaitent à 68% que Nicolas Sarkozy, mis en examen notamment pour corruption active, soit candidat à la présidence de l'UMP en novembre, 32% ne le veulent pas. 39% des Français le désirent, 60% non (1% ne se prononcent pas). Les sympathisants UMP verraient pour 64% d'entre eux d'un bon oeil une candidature d'Alain Juppé et pour 58% celle de François Fillon.

A la question "qui incarne aujourd'hui le mieux le renouveau de l'UMP?", 23% des sympathisants UMP répondent François Baroin (18% des Français), devant Nathalie Kosciusko-Morizet (15% à l'UMP, 17% de l'ensemble des Français), Bruno Le Maire (14%, 16%), Xavier Bertrand (12% à l'UMP, 14% de l'ensemble), Laurent Wauquiez (9%, 8%), Valérie Pécresse (8%, 10%) et Hervé Mariton (2%, 2%). 16% des sympathisants UMP répondent "aucune de ces personnalités", comme 9% des Français. 4% ne se prononcent pas à l'UMP, (3% de l'ensemble).

Sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 juillet auprès d'un échantillon représentatif de 968 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas).

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RETROUVAILLES - Les sarkozystes se réunissent à la Fête de la violette