Les sous-préfets en première ligne sur l’emploi

  • A
  • A
Les sous-préfets en première ligne sur l’emploi
@ MAXPPP
Partagez sur :

Xavier Bertrand veut en faire les acteurs, sur le terrain, de l’amélioration du marché de l’emploi.

Avant même la publication des chiffres du chômage, Xavier Bertrand a annoncé, mercredi soir, une baisse importante du nombre de chômeurs en janvier. Le Ministre du travail a également chargé les sous-préfets de monter au créneau sur ce dossier du chômage.

Xavier Bertrand a, en effet, demandé aux 200 sous-préfets, réunis mercredi dans le grand amphi de l’Ecole militaire de Paris, de "coordonner" les actions afin de mieux rapprocher les offres et les demandes d'emploi sur les secteurs en difficulté.

En somme, les sous-préfets, qui ont perdu une grande partie de leurs attributions lors de la réforme territoriale, vont pouvoir se consacrer à 100% à la traque des emplois non pourvus dans leur arrondissement et à la mise en relation de ces offres avec les demandeurs d’emploi. Si besoin, ils pourront même bénéficier de moyens de l’Etat pour financer des formations destinées aux chômeurs dont le profil ne correspondrait pas exactement aux emplois proposés.

Une baisse du chômage en janvier

Xavier Bertrand a indiqué que "la baisse du chômage aura été importante en janvier", à la veille de la publication du nombre des demandeurs d'emplois inscrits à Pôle emploi le mois dernier. "Je ne me satisfais pas de ce seul résultat même s'il est bien meilleur que les mois précédents", a-t-il ajouté, en affirmant qu'"il y aura sortie de crise que lorsque le chômage baissera de façon durable mois après mois".

En décembre 2010, le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant exercé aucune activité avait atteint 2,7 millions, soit une hausse de 3% en un an. Au total, plus de 4 millions de personnes - incluant celles ayant exercé une activité réduite en France métropolitaine -, étaient inscrites sur les listes de Pôle emploi fin 2010.

Le 10 février dernier, Nicolas Sarkozy a annoncé un "plan" pour stimuler l'emploi des chômeurs de longue durée et des jeunes, en lui consacrant 500 millions d'euros supplémentaires, venant s'ajouter aux 2,6 milliards déjà prévus pour les emplois aidés dans le budget 2011.