Les sondages plombent la rentrée de Sarkozy

  • A
  • A
Les sondages plombent la rentrée de Sarkozy
@ MAXPPP
Partagez sur :

Trois sondages donnent le président perdant en 2012 face à un candidat de gauche.

Trois sondages, coup sur coup, prophétisent, cette semaine, l'échec de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012. Ainsi, selon un premier sondage Ipsos, publié mercredi par Le Point, moins de quatre Français sur dix pensent que Nicolas Sarkozy sera réélu président en 2012.

35% des sondés sont pour sa candidature

Pire encore : ils sont une majorité à ne pas souhaiter que le président se représente pas. En effet, seuls 35% des sondés désirent que le chef de l'Etat soit candidat à l'élection de 2012 (+ 2 points par rapport à mars).

Le pronostic des Français est également très défavorable à Nicolas Sarkozy : 38% pensent qu'il sera réélu contre 57% qui pensent l'inverse.

Battu à plate couture par DSK

Et si Nicolas Sarkozy décidait tout de même de se présenter ? Il serait étrillé par Dominique Strauss-Kahn, répond un autre sondage.

Opposé à Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn recueille en effet 59% des intentions de vote au deuxième tour de la présidentielle de 2012, selon TNS Sofres Logica pour le Nouvel Observateur, à paraître jeudi.

D’après cette étude, qui teste plusieurs candidats socialistes potentiels, le premier secrétaire Martine Aubry l'emporterait également face au chef d'Etat sortant, avec 53% des suffrages contre 47%.

Défiance vis-à -vis du président

Lundi, un troisième sondage (pour Libération) dévoilait que plus d'un Français sur deux (55%) souhaite que "la gauche gagne la prochaine présidentielle".

Ce souhait "s'explique, en premier lieu, par la défiance des Français à l'encontre du président de la République", crédité d'une "popularité de 34% seulement", analyse le sondeur Vivavoice, auteur de l'étude.